1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le projet "Soudan du Sud" a échoué

Salva Kiir devant le parlement à Juba: "L'aide (des Nations unies) requiert le dialogue et ne devrait pas être imposée, au risque de devenir une intervention qui compromet notre souveraineté!"

"Le projet Soudan du Sud a échoué!" - tel est le constat de la taz, die tageszeitung.

"Le plus jeune Etat du monde - moins de 5 ans - sombre dans une lutte implacable pour le pouvoir et est marqué par la haine raciale. La communauté internationale est aussi perplexe que les Etats voisins. La dernière proposition de solution des Nations unies: envoyer davantage de Casques bleus dans la capitale, Juba."

Südsudan Juba ugandische Bürger warten auf Evakuierung asu Sudsüdan

Le conflit au Soudan du Sud continue de produire de nombreux déplacés

Mais, s'interroge le quotidien berlinois, "si les quelques 12.000 Casques bleus déjà déployés au Soudan du Sud n'arrivent pas actuellement à maîtriser la situation, que feront de plus les 4.000 hommes supplémentaires proposés, même avec un mandat robuste? Car les derniers combats, en juillet, ont été très intenses", rappelle la taz, "la guerre fait des ravages, pas seulement à Juba, mais aussi dans le Nord et le Sud du pays."

Konflikt im Südsudan Regierungssoldat 30.12.2013

Soldat des forces gouvernementales du Soudan du Sud

De toute façon, le gouvernement sud-soudanais refuse l'envoi de nouveaux Casques bleus et justifie ce refus par la souveraineté du pays.

Salva Kiir, comme l'opposition de Riek Machar, n'ont d'oreilles pour personne et ils se fichent des pressions diplomatiques. Ce dont a besoin de toute urgence le Soudan du Sud, conclut la taz, "c'est de nouveaux dirigeants, démocratiques, prêts au compromis et dépourvus de toute arrogance ethnique!"

Autre thème: les JO de Rio

Olympische Spiele Rio de Janeiro leeres Stadion beim Fußballspiel Schweden gegen Südafrika

Le stade olympique était vide lors du match de football féminin Suède - Afrique du Sud, le 3 août

Les JO, un spectacle auquel de nombreux Brésiliens n'assistent que de loin, relèvent plusieurs éditorialistes. "Les Jeux Olympiques sont plus que jamais confrontés à la réalité, on l'entend et on le voit, relève le quotidien Tagesspiegel de Berlin. On l'entend lorsque le public hue soudain haut et fort une nageuse russe, bien que le thème du dopage dans le domaine sportif soit souvent ignoré, ailleurs. Et on le voit quand autant de sièges dans les tribunes des halles et des stades restent vides, parce que les gens ont d'autres soucis et ne veulent pas ou ne peuvent pas se permettre un peu de distraction lors de ces Jeux."

La FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung souligne aussi qu'une ombre plane sur ces Jeux dont les stades et les halles ne sont souvent qu'à peine à moitié remplis, les prix d'entrée étant inaccessibles pour la majorité des Brésiliens. Et au lieu du million de visiteurs étrangers officiellement attendus, on estime aujourd'hui que ce ne sont au maximum qu'entre 300.000 et 500.000 touristes qui, finalement, auront fait le déplacement pour les Jeux de Rio.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !