Le Proche-Orient sur un baril de poudre | Vu d′Allemagne | DW | 10.10.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le Proche-Orient sur un baril de poudre

A la Une des journaux allemands de ce lundi : l'inquiétude face à la situation en Syrie après l'assassinat d'un opposant kurde vendredi et l'occupation par des manifestants de plusieurs ambassades syriennes en Europe.

default

Une manifestation à la mémoire de Mechaal Tamo était organisée samedi à Erbil, au Kurdistan irakien

Personne n'est à l'abri de la brutalité du clan Assad, estime die tageszeitung. C'est le message qui a été transmis à toute la nation et au monde, avec l'assassinat de l'opposant kurde syrien Mechaal Tamo. Face à ce geste sanglant, l'occupation de plusieurs représentations syriennes à Berlin, Hambourg et Genève apparaît comme un acte de résistance légitime. Il doit montrer que le régime est attaquable et que la communauté internationale doit enfin l'affronter.

Regimegegner dringen in syrische Botschaft ein

Plusieurs manifestants sont parvenus à pénétrer dans l'ambassade de Syrie, à Berlin

La Süddeutsche Zeitung s'inquiète quant à elle de ce qu'elle appelle le « baril de poudre kurde ». Parmi tous les scénarios envisageables pour l'avenir du mouvement de protestation en Syrie, celui d'un soulèvement kurde serait l'un des plus lourds de conséquences.

A la question de savoir si le régime de Damas est responsable du meurtre de Mechaal Tamo, les Kurdes ont d'ores et déjà donné leur réponse, avec des manifestations de grande ampleur et leur assaut contre les ambassades à Berlin et à Vienne. Pendant longtemps, Damas et les Kurdes avaient préservé une sorte de trêve : le président Assad avait fait des promesses, les Kurdes se tenaient éloignés des manifestations. Les événements du week-end ont fait monter le risque de voir toute la région entraînée dans le bourbier syrien.

USA New York Protest Occupy Wall Street

La Süddeutsche Zeitung appelle les Allemands à s'inspirer du mouvement "Occupy Wall Street" aux Etats-Unis

Même journal, autre crise : « Indignez-vous ! » lance la Süddeutsche Zeitung. Dans la crise financière actuelle, le citoyen est un être démuni, contraint d'accepter chaque jour les exigences des "marchés". Il est temps que ce citoyen descende dans la rue, en Allemagne, pour forcer les partis politiques à revoir leur mode de pensée. Pour le quotidien, il n'est pas question d'abolir le capitalisme, mais de le réformer en limitant l'influence des marchés financiers.

Et toujours à propos de la crise de la dette, Die Welt se penche sur l'avenir des banques européennes et leur probable recapitalisation. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy se sont rencontrés dimanche à Berlin pour avancer sur ce dossier, sans faire d'annonce concrète. Pour Die Welt, la tactique de Merkel fonctionne bien : elle procède par petits pas, afin de conserver l'effet de surprise de son côté plutôt que de le laisser aux spéculateurs.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Philippe Pognan

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !