1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le prix Nobel alternatif récompense des activistes

Le prix récompense des personnalités et organisations ayant trouvé des solutions exemplaires aux problèmes mondiaux les plus urgents.

Écouter l'audio 02:00

Quatre lauréats se partagent cette année environ 313.000 euros. Le Right Livelihood Award 2016 revient à des militants des droits de l'homme en Egypte, en Russie, au journal turc "Cumhuriyet" et aux Casques blancs de Syrie.

Avant la guerre en Syrie, ils étaient boulangers, enseignants, ou couturiers. Aujourd'hui, ils sont les premiers intervenants dans la zone de guerre: les Casques blancs de l'organisation "Défense civile en Syrie". Leurs casques blancs sont devenus un symbole d'espoir au milieu des débris de guerre. Souvent, ces bénévoles sont les seuls à apporter les premiers soins et amener les victimes à l'hôpital dans les lieux où toutes les structures auxiliaires se sont depuis longtemps effondrées.

Une féministe également récompensée

Le deuxième prix revient cette année à la féministe égyptienne Mozn Hassan et son organisation "Nazra", récompensée pour son engagement "dans les moments de violence continue, les abus et la discrimination envers les femmes". Ole von Uexkull directeur exécutif de la fondation Right Livelihood Award explique "nous travaillons avec les lauréats menacés même avec ceux qui ont reçu le prix dans les années 80, nous nous assurons de leur apporter un soutien proactif."

La féministe égyptienne Mozn Hassan

La féministe égyptienne Mozn Hassan

Le troisième gagnant vit également dangereusement: la militante russe des droits humains Svetlana Gannushkina lutte avec l’organisation "Aide civile" pour les migrants, les réfugiés et les minorités ethniques. Pour les migrants, l'organisation a effectué 20.000 consultations médicales l’année dernière. Bientôt, il pourrait être encore plus difficile pour Svetlana Gannouchkina de poursuivre son travail. Elle est accusée de soutien financier de l'étranger pour son organisation et considérée comme un agent étranger. Quatrième sur la liste, le journal turc "Cumhuriyet". En dépit de la répression, la censure, les arrestations et les menaces de mort, il poursuit son travail pour la liberté de la presse et la liberté l'expression. Un journalisme d'investigation intrépide selon le jury qui l'a récompensé.

Un prix "important"

Pour ceux qui l’ont déjà reçu, le prix n’est pas anodin. Pour Monika Hauser de Medica Mondiale, lauréate 2008 "le prix était pour moi personnellement et pour l'organisation très, très important. Ça a vraiment été un signal politique pour la communauté internationale."Pour le jury, cette année encore la tâche a été difficile pour sélectionner les quatre gagnants. Institué en 1980, tout le monde peut proposer des candidats pour le prix Nobel alternatif - à l'exception des membres du jury et les employés de la Right Livelihood Award Foundation. Cette année, ils étaient 125 candidats de 50 pays. Un jury est chargé de choisir parmi des thèmes tels que la protection de l'environnement, les droit de l'Homme, le développement durable, la santé, l'éducation ou encore la paix.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Deutsche Welle, Funkhaus Bonn

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.de ou laissez un message sur notre répondeur : +49-228-429 16 4948 !

Réagissez à l'actualité par SMS !