1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

"Le prédicateur sans visage" Abu Walaa devant la justice allemande

Devant la Cour suprême commence le procès du prédicateur Ahmad Abdulaziz Abdullah, alias Abu Walaa, et quatre autres islamistes présumés.

Écouter l'audio 01:35

Abu Walaa devant la justice

Tous sont accusés d'appartenance à l'Etat Islamique et de soutien à cette "organisation terroriste étrangère". Ils risquent 10 ans de réclusion criminelle.

"Toi qui m’écoutes actuellement, oui c'est de toi dont je parle!" c'est ainsi que s'adresse le prédicateur aux jeunes islamistes. Ses vidéos circulent sur internet, son message est radical, toujours le dos tourné à la caméra. Une attitude curieuse qui lui a valu le surnom de "prédicateur sans visage". Un prédicateur qui diffuse presque tous les jours de nouveaux messages sur Youtube ou encore Facebook. 
Si l’homme prend soin de dissimuler son visage, les forces de l’ordre ont toutefois une idée claire concernant l’identité de celui qui est apparu comme prédicateur sous le nom d'Abu Walaa. Il s’agirait de l’imam Ahmad Abdulaziz Abdullah, chargé de la cellule terroriste de l’Etat islamique en Allemagne.

Deutschland Prozess gegen Abu Walaa in Celle (picture-alliance/dpa/J. Stratenschulte)

C'est un procès sous haute sécurité qui s'ouvre en Allemagne pour juger Abu Walaa et ses coaccusés.

Claudia Dhan, experte des réseaux extrémistes,  explique qu'"il est quasiment le visage de la légitimation de l’idéologie du groupe Etat islamique en Allemagne".
Chef du réseau de l’Etat islamique en Allemagne, chargé des relations avec l'Irak et la Syrie, Ahmad Abdulaziz Abdullah, 33 ans, a  prêché une lecture particulièrement extrême de l'islam dans une mosquée maintenant interdite à Hildesheim. A ses côtés, dans le box des accusés, quatre hommes de 27 à 51 ans.

Une influence sur les jeunes islamistes

Selon le procureur, Ahmad Abdulaziz Abdullah et ses coaccusés ont envoyé dans des zones de guerre, notamment en Syrie et en Irak, plusieurs jeunes Allemands pour faire le djihad. 
L'assaillant du marché de Noël de Berlin, par exemple, a gravité autour de son réseau. L’imam aurait une grande influence sur les jeunes islamistes et serait un des rares prédicateurs en Allemagne à soutenir ouvertement l’Etat islamique et inciter les jeunes à rejoindre le groupe terroriste. Son procès devrait durer au moins jusqu'en février 2018. 

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !