Le pouvoir de l′or noir | Vu d′Allemagne | DW | 11.09.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le pouvoir de l'or noir

Les quotidiens allemands reviennent aujourd'hui sur le pouvoir de l'or noir après la réunion de l'OPEP, sur l'accélérateur de particules et sur le massacre de Srebrenica

default

L'annonce d'une diminution de la production a fait augmenté les prix du pétrole

L'appétit vient en mangeant. Un dicton qui vaut aussi selon die Welt pour les prix du pétrole. Les pays exportateurs réunis en Autriche il y a deux jours ont décidé de baisser leur production. Résultat prévisible: les prix ont immédiatement grimpés. Si l'OPEP n'est certes plus aussi politisé que dans les années 70, écrit le quotidien, le prix du pétrole reste lui intimement lié à la politique. Il suffit de prendre l'exemple de l'Iran ou du Venezuela pour s'en rendre compte. Tous deux savent parfaitement que plus le prix du pétrole est élevé plus ils sont intouchables.

OPEC Aussenansicht des Hauptquartiers der Organisation Erdöl exportierender Länder

Le siège de l'Organisation des pays esportateurs de pétrole à Vienne, en Autriche

Ce qui est également inquiétant selon die Welt, c'est que Moscou semble vouloir se rapprocher toujours plus de l'Opep. Si la Russie parvient à gagner davantage d'influence, au sein de l'Organisation, sur le prix du pétrole, ce serait un pas décisif dans sa stratégie d'encerclement énergétique vis-à-vis de l'Europe.

Forschungszentrum Cern: Weltgrößter Teilchenbeschleuniger

L'accélérateur de particules, début d'un nouvel âge d'or pour la recherche fondamentale?

C'est également d'argent dont il est question dans le Hamburger Abendblatt, le journal local de la ville de Hambourg. A-t-on le droit de dépenser six milliards d'euro uniquement pour en savoir plus sur l'univers et sur le big bang se demande le quotidien ? Cet argent, les connaissances des ingénieurs et la science ne seraient-ils pas mieux investis dans la recherche de thérapies plutôt que dans le plus grand accélérateur de particules au monde ?

Ce qui est certain c'est que pour créer des idées sur cette terre, nous avons besoin de la recherche fondamentale ajoute le journal. Et à ce titre, l'expérience qui a commencé hier à Genève pourrait bien marquer le début d'un âge d'or.

C'est l'ombre de Srebrenica qui intéresse die Tageszeitung. Hier, la justice néerlandaise a rejeté les plaintes de survivants de ce massacre qui a eu lieu en 1995 en Bosnie. Des survivants qui reprochaient aux casques bleus néerlandais d'avoir permis aux forces serbes de commettre leurs exactions. Pour die Taz, les Pays-Bas ont beau avoir été acquittés par la justice, ils restent complice politiquement et moralement.

Bosnien Massengrab in Srebrenica

Massacre de Srebrenica: où était la communauté internationale?

Srebrenica, écrit la Süddeutsche Zeitung, c'est aussi le symbole de l'incapacité de la communauté internationale à empêcher le meurtre de masse. Où étaient donc les Allemands, les Français et les Britanniques lors de cet été 1995 ? Ils portent autant la responsabilité du massacre que les Pays-Bas. Et ils semblent qu'ils n'aient même pas tiré la leçon de Srebrenica. Face à leur terrible échec, la création, commune, d'un fond pour venir en aide aux proches des victimes aurait été la moindre des choses conclu le journal.


  • Date 11.09.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/FGDP
  • Date 11.09.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/FGDP
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !