Le PNUD pointe le retard de l′Afrique centrale | Afrique | DW | 14.03.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le PNUD pointe le retard de l'Afrique centrale

L'espace comprenant les pays de la Comunnauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) est celui qui affiche les scores les plus bas du continent en termes d’indicateurs de développement humain.

Écouter l'audio 01:54
Now live
01:54 min

"L'Afrique centrale a perdu des décennies de développement" (Ruby Sandhu-Rojon,PNUD)

Insécurité chronique, mauvaise gouvernance et absence d'économies diversifiées: voilà entre autres les maux dont souffre l'Afrique centrale, et qui fait d'elle la région la plus "en retard" du continent africain. Ce constat est du PNUD, le Programme des Nations Unies pour le Développement, qui a présenté son rapport sur cette région, ce mardi 14 mars, à Bruxelles. Le rapport s'est penché sur les pays appartenant à la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) à savoir l'Angola, le Burundi, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République du Congo, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.

Ruby Sandhu-Rojon, la directrice adjointe du bureau régional pour l'Afrique du PNUD, appelle à plus de coopération entre les pays de l'Afrique centrale, pour mieux réponde au défi de développement. Elle répond aux questions de Rémy Mallet. 

 

Cliquez sur l'image pour écouter l'interview

Audios et vidéos sur le sujet