1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le Parlement européen en désaccord sur le TTIP

Face au risque d'impasse, le président du Parlement européen, Martin Schulz, a décidé de reporter le vote pour laisser le temps aux différents groupes politiques au sein du Parlement de trouver un nouveau compromis.

Flaggen vor dem Europäischen Parlament Handelsausschuss Symbolbild

Vue extérieure du Parlement européen à Strasbourg

Le Parlement européen à Strasbourg a reporté mercredi son vote sur ce projet d'accord commercial en négociation avec les États-Unis depuis juillet 2013 déjà. Accord qui vise à dynamiser la croissance en supprimant les barrières douanières entre les deux blocs et à parvenir à une cohérence réglementaire. Mais ce projet TTIP(ou TAFTA) suscite aussi des inquiétudes au sein de la société civile et de la classe politique des deux côtés de l'Atlantique, rappelle la taz, die tageszeitung.

Deutschland München Protest gegen TTIP

Manifestation contre l'accord de libre-échange transatlantique TTIP à Munich début juin

Les conservateurs, les socialistes et les libéraux s'étaient entendus sur une formulation commune demandant des garanties et étaient enfin prêts à entériner l'accord. Mais, au dernier moment le groupe socialiste s'y est opposé et face au risque d'impasse, le président du Parlement, le social-démocrate Martin Schulz, a décidé de reporter le vote. La taz condamne cette décision: "parce qu'il y avait soi-disant trop de demandes d'amendements au projet, Schulz a fait fi de la démocratie afin d'empêcher le vote le plus important de l'année. Le Parlement aurait pu pourtant donner une ligne claire pour mener les négociations avec les Etats-Unis.

EU-Gipfel in Brüssel 18.12.2014 Schulz

Le social-démocrate allemand Martin Schulz, président du parlement européen

Mais, critique la taz, cela n'entrait apparemment pas dans la stratégie de ce politicien qui s'assure toujours que tout se passe comme le souhaitent le vice-chancelier Sigmar Gabriel et la chancelière Angela Merkel.“

Le journal Börsen Zeitung ne trouve lui rien à critiquer au sujet de ce désaccord au sein du Parlement européen : "Que des chrétiens démocrates et des sociaux démocrates aient des opinions divergentes sur des thèmes tels que des mécanismes d'arbitrage envisagés dans cet accord commercial, sur de possibles fuites fiscales ou sur les relations avec les grandes banques, cela fait partie du processus démocratique et n'a rien d'inquiétant. Ce parlement agit de manière plus politique que par le passé et n'est plus disposé à adopter à la va-vite de quelconques projets. Cela est plutôt positif,“ estime l‘éditorialiste.

D'un parlement à l'autre

Un autre parlement fait parler de lui, le Bundestag, Chambre basse du parlement allemand, à Berlin, qui a été victime d'une grave cyberattaque.

Une attaque massive puisque les experts ont constaté que tout le réseau de la chambre des députés était siphonné, qu'aucune donnée n'est plus protégée et que tout le système doit être remplacé. "On ne sait rien des pirates informatiques et on ignore leurs motifs, relève la Süddeutsche Zeitung.

BdT Deutschland Leuchtende Bundestag-Kuppel

Le bâtiment du Reichstag qui abrite le Bundestag est surmontée d'une coupole de verre transparente. Comme son système informatique?

Vu le caractère professionnel de l'attaque, les experts des services de renseignement et cyberspécialistes soupçonnent l'implication d'un service de renseignement étranger. Mais que voulait-il savoir ? Voulait-il recueillir des informations importantes sur le plan économique ou des informations négatives sur tel ou tel député afin de pouvoir les faire chanter ? Pour l'instant, aucun indice, mais une chose est sûre :le système de sécurité a failli !", conclut le journal.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !