1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le pape des pauvres au Brésil

Le pape François, le premier pape sud-américain de l'histoire, a quitté Rome pour Rio de Janeiro au Brésil. Il va y présider les Journées mondiales de la jeunesse, après une vague de contestation qui a secoué le pays.

Le pape François embarque en portant lui-même son bagage à la main : il est le pape de la simplicité

Le pape François embarque en portant lui-même son bagage à la main : il est le pape de la simplicité

Dès le début de son pontificat, le nouveau pape a voulu donner le ton : celui d'une Église pauvre pour les pauvres. Son séjour doit refléter cette vision. Le pape François ne circulera pas dans le célèbre "papamobile", mais va saluer la foule dans le centre de Rio à bord d'une jeep découverte.

Les jeunes Brésiliens attendent du pape qu'il soutienne leurs espoirs de réforme contre la corruption et la violence

Les jeunes Brésiliens attendent du pape qu'il soutienne leurs espoirs de réforme contre la corruption et la violence

Son programme est également composé en ce sens : il visitera une favela, se rendra dans une unité hospitalière pour toxicomanes au crack et rencontrera des détenus.

La partie protocolaire est réduite à sa plus simple expression : une réception de bienvenue au Palais de Guarnabara ,en présence de la présidente Dilma Rousseff.

Mais il y sera attendu par des athées et des militants d'Anonymous Rio. Ils veulent protester contre le coût des JMJ (Journées mondiales de la jeunesse), soit 30 millions d'euros d'argent public. Une seconde manifestation est d'ailleurs prévue sur la plage de Copacabana, en plein déroulement des JMJ. Inutile de dire que les autorités sont nerveuses : quelque 30.000 policiers et militaires vont veiller à sa sécurité, la plus grande opération sécuritaire de l'histoire de Rio.

C'est sur la célèbre plage de Copacabana que vont se dérouler les JMJ. L'Église catholique fait face à la montée des évangélistes

C'est sur la célèbre plage de Copacabana que vont se dérouler les JMJ. L'Église catholique fait face à la montée des évangélistes

Séduire les jeunes

Le pape vient également au Brésil en missionnaire. Car dans ce pays aux inégalités sociales criantes, l'Église catholique est sur la défensive. 28% des Brésiliens ont désormais rejoint une Église évangélique, qui sait mieux parler aux pauvres et attirer les jeunes.

C'est sur ce point que doivent porter les efforts estime par exemple l'évêque Bernhard Bahlmann qui vit dans ce pays depuis 1983, au micro de Astrid Prange : « Nous devons aller vers les jeunes. L'époque où les croyants allaient à l'église, c'est fini. Nous ne pouvons pas nous contenter de dire : nous sommes là, nous avons raison et vous devez venir à nous. Au contraire, c'est nous qui devons aller vers les gens, quelles que soient leur positions et qui ils sont. »

Parmi les jeunes qui manifestaient il y a quelques semaines contre la corrupion, la violence et la drogue, certains sont catholiques : ils vont présenter au pape le 25 juillet prochain une liste de revendications. Ils espèrent qu'il les soutiendra. Il y a deux semaines, 9 personnes et un policier sont morts lors d'affrontements dans une favela à côté de l'aéroport de Rio.

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !