1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le pape accepte la démission de Tebartz-van Elst

Les journaux allemands reviennent sur la démission forcée de l'évêque allemand de Limbourg, Franz-Peter Tebartz-van Elst, après la polémique suscitée par ses dépenses extravagantes.

En acceptant la demission de l'évêque dépensier, le pape François veut defendre une certaine image de l'Eglise note la Süddeutsche Zeitung. Un Evêque ne doit pas être autoritaire, ni superficiel. Il doit être un bon guide et accepter de vivre comme un berger estime le Pape. Le quotidien souligne que ce mode de vie pourrait soulever un vif débat au sein de l'Eglise catholique surtout en Allemagne où six diosèces sont actuellement vides.

Die Welt estime que l'évêque Tebartz-van Elst a confondu traditionnalisme et autoritarisme, mais que les fidèles se sont eux aussi trompés de combat, au lieu de s'insurger contre l'ensemble des agissements des évêques, la polémique portait essentiellement sur les dépenses pharaoniques. Mais à quoi sert le repentir des responsables si la faute est déjà à moitié pardonnée.

La Frankfurter Rundschau conseille à l'Eglise catholique de prendre un nouveau depart ! Les diosèces, ces petits Etats dans lesquelles chaque évêque fait ce qu'il veut, doivent désormais être rattachés à une autorité collégiale. Le pape a certes initié les premières réformes mais elles doivent se traduire dans les faits.

Die tageszeitung revient sur la crise ukrainienne, un sujet au centre de la visite de Barack Obama mercredi à Bruxelles. Récompenser l'Ukraine, punir la Russie ! C'est ainsi que l'on peut résumer la stratégie américaine et européenne depuis le rattachement de la peninsule de Crimée à la Russie note la taz, mais soudain des doutes apparaissent à propos du gouvernement ukrainien qui ne semble pas avoir le contrôle de l'armée ni la légitimité nécessaire. L'Union Européenne ne devrait verser les milliards d'euros d'aide promis qu'après les elections et s'assurer qu'aucun extrémistes n'intègre le gouvernement. Pour punir la Russie, il faut d'abord être exemplaire soit-même, conclut le quotidien.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !