Le paludisme en recul | Santé | DW | 02.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Le paludisme en recul

Le paludisme, qui fait quelque 800 000 morts par an, est une maladie redoutable causée par un parasite transmis par la piqûre du moustique. Mais de nombreux efforts font reculer ce fléau.

Des progrès considérables ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme: la mortalité des enfants de moins de cinq ans a chuté de 23% grâce aux moustiquaires imprégnées d’insecticide, c’est ce qu’a constaté une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Washington sur 22 pays d'Afrique. La baisse de la mortalité infantile est impressionnante : -76% au Congo, -78% au Kenya. Dans la région des Grands lacs le Burundi fait aussi des efforts: il veut réduire, voire éradiquer la mortalité due au paludisme. Et pour ce pays, les moustiquaires sont le premier instrument de lutte comme nous l'explique notre correspondante Domitille Kiramvu…

Parmi l’arsenal de mesures contre le paludisme, figure également le vaccin. Un premier pas vient d’être franchi. Les résultats de l’essai clinique mené à grande échelle avec le candidat le plus prometteur, le vaccin RTS.S - c’est son nom - sont encourageants. C’est en tous cas ce qu’a fait savoir le laboratoire qui fabrique ce vaccin ainsi que la fondation Gates qui le finance par l’intermédiaire de l’ONG à but non lucratif PATH. Ce vaccin a réduit de 56% le risque de crises de paludisme chez quelque 6000 nourrissons africains de 5 à 17 mois, et de 47% les formes sévères dans cette tranche d’âge….Mais des médecins expriment des réserves.

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Carine Cebrabandère

Audios et vidéos sur le sujet