Le père, égal de la mère | Vu d′Allemagne | DW | 04.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le père, égal de la mère

Les journaux allemands reviennent sur la décision de la Cour constitutionnelle fédérale de reconnaître le droit de garde des enfants aux pères séparés.

default

Hier, la Cour constitutionnelle fédérale allemande a reconnu que les pères divorcés ont autant le droit de garder leurs enfants que leurs ex-femmes. Car jusqu'ici, en Allemagne, une mère pouvait apposer son véto à une telle garde partagée. Cette décision de justice fait la une de tous les journaux ce matin.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung se félicite que les droits des pères soient enfin renforcés. Car la réalité familiale a changé, note le journal. La décision de la Cour constitutionnelle fédérale reflète l'évolution de nos sociétés dans lesquelles de plus en plus de couples se séparent. Dans le fond, la justice montre qu'un enfant a besoin à la fois de sa mère et de son père. Les couples qui choisissent de mettre au monde un enfant doivent ensuite en porter la responsabilité ensemble.

Vater und Baby

Les pères ont désormais le droit d'avoir la garde partagée de leurs enfants.

Il ne s'agit que d'une première étape, nuance Die Welt. Certes, un père a désormais plus de chances d'obtenir la garde partagée de l'enfant, mais il faudra toujours qu'il traîne son ex-femme devant les tribunaux – au détriment du bien-être de l'enfant, déplore le journal, qui craint que certains couples se servent du droit de garde comme instrument de pouvoir après une séparation difficile. Il serait judicieux que le gouvernement propose une loi qui attribue automatiquement le droit de garde partagé aux deux parents directement après la naissance de leurs enfants – et ceux même pour les couples non mariés !

Attention, les pères ne sont pas pour autant tous égaux, martèle die tageszeitung. Car certains pères oublient qu'avoir les mêmes droits que la mère signifie aussi avoir les mêmes devoirs. Le journal rappelle les conditions nécessaires pour bénéficier du droit de garde partagé : être responsable, garder des liens avec l'enfant, être présent dans son quotidien… Le journal conclut : de nombreux pères ont encore à prouver qu'ils utiliseraient à bon escient ce nouveau droit de garde.

Waldbrände in Russland

En Russie, les incendies ont déjà dévasté près de 668 000 hectares depuis le début de l'été.

La Frankfurter Rundschau revient quant à elle sur les terribles incendies qui ravagent la Russie. Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a beau condamner les gouverneurs des régions concernées à cause de l'ampleur des dégâts, il n'en est pas moins responsable. Car c'est bien lui qui a souhaité un pouvoir ultra-centralisé. En cas d'incendies, ce ne sont pas les gouverneurs qui sont responsables, mais bien Moscou. Comment alors gérer une telle catastrophe à distance, vue l'étendue du pays ? Le journal rappelle également que les gouverneurs des régions sont nommés par le pouvoir central et donc choisis plus pour leur loyauté que pour leurs compétences. La Frankfurter Rundschau conclut : Poutine est autant responsable que l'étaient les tsars russes à leur époque, lorsqu'une telle catastrophe se produisait dans le pays.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Elisabeth Cadot

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !