Le nucléaire s′éloigne de la retraite | Allemagne | DW | 06.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le nucléaire s'éloigne de la retraite

Le gouvernement allemand est parvenu dimanche à un accord sur l'avenir de ses 17 centrales nucléaires. Angela Merkel et ses alliés veulent prolonger leur durée de vie de 12 ans en moyenne. Vive réaction de l'opposition.

default

La centrale nucléaire de Biblis, au sud de Francfort.

C'était l'une des mesures les plus retentissantes du gouvernement Schröder : fermer toutes les centrales nucléaires du pays avant 2022. Une mesure largement soutenue par la population. Mais Angela Merkel l'avait déjà fait savoir, elle souhaitait revenir sur cette promesse de son prédécesseur. C'est chose faite, ou presque, puisqu'il faut encore que les parlementaires allemands approuvent le plan décidé dimanche soir par le gouvernement et détaillé par le ministre de l'environnement Norbert Röttgen :

"Nous avons fixé que les centrales les plus anciennes obtiendraient une prolongation de huit ans et que les plus jeunes, basées sur d'autres technologies, bénéficieraient de 14 ans de prolongation de leur durée de vie. Cela représente une moyenne de 12 ans de durée de vie en plus."

Protest gegen Atomkraft in Berlin Dossierbild 3

Des anti-nucléaire ont manifesté dès dimanche à Berlin.

Pour la chancelière, le nucléaire, mais aussi les centrales à charbon, doivent servir de "technologies passerelle" en attendant que les énergies renouvelables, très coûteuses à mettre en place, puissent prendre le relais.

Des recettes pour l'État

L'accord prévoit d'ailleurs de taxer les fournisseurs d'énergie nucléaire. Mais l'argent n'ira pas directement au développement des énergies renouvelables. Cette taxe s'inscrit dans le cadre des mesures de rigueur. Elle permettra à l'État fédéral de récolter plus de 2 milliards d'euros par an. Et 200 à 300 millions d'euros iront, chaque année, aux énergies renouvelables.

D'après un rapport commandé par le gouvernement, il aurait été impossible sans cet allongement de la durée de vie des centrales, que l'Allemagne remplisse ses engagements en matière de réduction des émissions de CO2. Le nucléaire a l'avantage de ne pas émettre de CO2. Par contre, il produit des déchets radioactifs et c'est ce qui motive la position anti-nucléaire d'une majorité des Allemands.

Deutschland Merkel Atomkraft

La chancelière Angela Merkel va devoir faire face à une opposition très remontée.

Dès l'annonce de l'accord, l'opposition et les associations écologistes, Greenpeace en tête, ont dénoncé la soumission du gouvernement au lobby du nucléaire. Pour elles, on sacrifie la sécurité des citoyens au profit de ces grandes entreprises.

Une grande manifestation nationale de protestation est d'ailleurs prévue le 18 septembre.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Fréjus Quenum