Le nouveau coup de Günter Wallraff | Allemagne | DW | 22.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le nouveau coup de Günter Wallraff

Un film fait polémique. Son titre littéral: "Noir sur Blanc": il vient de sortir dans les cinémas allemands. Günter Wallraff célèbre journaliste et provocateur, s'est glissé dans la peau d'un Noir.

Guenter Wallraff nach Beendigung der Maske ***Achtung: Nur zur Berichterstattung über diesen Film verwenden

Günter Wallraff alias Kwami Ogonno, après le maquillage.

Une fois de plus comme il le fait depuis 1977, Günter Wallraf a pris une autre identité, en l'occurence celle d'un personnage fictif, un Somalien d'origine, qui porterait le nom de Kwami Ogonno. Et sous ce déguisement, accompagné d'un photographe muni d'une caméra invisible, il essaye de vivre normalement en Allemagne. L'objectif de son film: démasquer le racisme ordinaire.

Un problème de société

Affublé d'une perruque et le visage couvert de cirage, on a du mal à croire que Wallraff alias Kwani Ogonno n'aît pas été démasqué lui-même. Pourtant pendant les 14 mois qu'il a joué ce personnage et durant les 6000 kilomètres parcourus à travers l'Allemagne, personne ne semble avoir eu de doutes. Et Wallraff mène l'expérience d'une vie ordinaire sous une autre couleur de peau. Il se rend dans un camping par exemple et demande s'il peut avoir une place pour lui et sa famille. On lui répond trés simplement que cela n'est pas possible à cause de sa couleur. La même réponse lui est faite lorsqu'il désire louer un appartement: désolée, mais cela ne va pas avec votre couleur. Tout le long de cette aventure il est accompagné d'un caméraman utilisant une mini-caméras que l'on prend pour un touriste. Pagonis Pagonakis c'est son nom, est assez abasourdi. Il la confié au micro de Tanya Woods: "J'ai été trés surpris de constater que beaucoup de gens étaient d'accord pour être filmés, explique-t-til. Ils ne pensaient pas faire quelque chose de mal. Par exemple la femme qui refuse de louer son appartement à un Noir, elle nous a tout de suite dit "ok". Elle était très sure d'elle. Mais d'autres sentaient bien qu'ils n'avaient pas raison, et donc nous avons flouté leurs visages. Ce film je pense ne veut pas dénoncer des individus. C'est un problème structurel de la société."

Réactions ordinaires

03_ KWAMI (Guenter Wallraff) im Biergarten ***Achtung: Nur zur Berichterstattung über diesen Film verwenden

"Noir sur Blanc" le film de Günter Wallraff

Le film n'a pas été bien accepté par certains membres de la communauté noire allemande. La musicienne Noah Sow par exemple, estime qu'un blanc déguisé en Noir ne peut pas sérieusement donner un aperçu sur les expériences de cette communauté. Mais Wallraff affirme avoir tout simplement voulu montrer les réactions de Monsieur ou Madame tout le monde quand ils voient quelqu'un qui semble noir. Tendre un miroir en quelque sorte. Certains peuvent le trouver déformant...d'autres y voir le visage du racisme ordinaire.AccablantElisabeth Cadot/Carine Debrabandère