1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Nord-Mali attend ses autorités intérimaires

Attendue depuis longtemps, l'installation progressive des autorités intérimaires dans les cinq régions du nord est prévue du 13 au 20 février. Mais ce déploiement sera-t-il effectif ?

Écouter l'audio 02:02

"Les populations n'ont pas été concertées"

Au Mali, c'est en principe à partir de ce lundi 13 février que les autorités intérimaires devaient commencer à s'installer dans les cinq régions du nord du pays. C'est du moins ce qui a été décidé le 10 février lors d'une réunion de haut niveau entre la Coordination des mouvements de l'Azawad, la Plateforme et des représentants de l'Etat malien, en présence du médiateur algérien chargé du suivi de l'accord de paix d'Alger. Selon cet accord, les autorités intérimaires sont composées de représentants des différentes parties, elles visent à restaurer la présence de l'État dans le nord du pays. À Gao, la population n'est pas enthousiaste à l'idée de leur installation, comme l'explique le journaliste local Modibo Tandina.

Et selon les termes de l'accord conclu vendredi dernier, l'installation des autorités intérimaires doit être suivie d'ici début mars du déploiement de patrouilles mixtes dans les régions Tombouctou, Gao, Kidal, Menaka et Taoudéni. Là encore, le calendrier semble optimiste étant donné l'insécurité dans les régions concernées.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !