Le non-printemps algérien | Forum des cultures | DW | 19.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

Le non-printemps algérien

Les revendications économiques et politiques des Algériens étaient en première ligne au début 2011. Mais les manifestations qui ont eu lieu à ce moment-là n'ont pas débouché sur un mouvement plus vaste, comme en Tunisie.

default

Début 2011, les Algériens protestent contre la vie chère. La grogne retombe vite.

Entre le 5 et le 9 janvier 2011, de jeunes Algériens ont pris d'assaut des bâtiments publics ainsi que des commerces. D'autres se sont immolés par le feu. Leur objectif : protester contre leurs mauvaises conditions de vie. Il s'agissait pour l'essentiel de jeunes chômeurs, de mal logés, qui se sont vite heurtés aux forces de l'ordre : les affrontements ont fait cinq morts et plus de 800 blessés. Mais pour Louisa Dris-Aït Hamadouche, ce n'était pas des manifestations comme celles qui avaient lieu au même moment en Tunisie ou en Egypte.

L'invitée du Forum des cultures : Louisa Dris-Aït Hamadouche, maître de conférences à la faculté de Sciences politiques de l'Université d'Alger.

Pour écouter le Forum des cultures, cliquez sur le lien ci-dessous !

Auteur : Audrey Parmentier
Edition : Carine Debrabandère

Audios et vidéos sur le sujet