1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le nombre de procédures de demandes d’asile devant les tribunaux en forte hausse en Allemagne

Ce lundi les journaux allemands reviennent sur un chiffre. Celui du nombre de demandes d’asile qui terminent devant les tribunaux dans le pays. Leur nombre explose.

C’est une augmentation "dramatique" nous dit laSüddeutsche Zeitung. Plus de 238.000 plaintes étaient en cours devant les tribunaux allemands mi-juillet suite à des demandes d’asile refusées par l’administration. Un chiffre presque doublé pour les six premiers mois de 2017 seulement, par rapport à toutes les réclamations de l'année 2016 réunies. La raison ? Ce sont en fait "les suites des arrivées très importantes des réfugiés il y a deux ans" explique le journal.

Dans les colonnes de Süddeutsche Zeintung mais aussi du Spiegel Online, la députée de gauche Ulla Jelpke qui a demandé ces chiffres au gouvernement y voit "une conséquence de la politique de découragement à l'encontre des réfugiés menée par Berlin". Des accusations qu'elle porte en s'appuyant sur des chiffres donnés par les journaux. "Dans la moitié des cas, les tribunaux donnent in-fine raison aux réfugiés", par rapport à la réponse apportée par l'administration.

"Les tribunaux arrivent à leur limite", s'inquiète le président de l'association allemande des juges administratifs. Die Zeit revient aussi sur cette inquiétude des juges et avocats ayant à faire aux demandeurs d'asile. Le journal rappelle qu'il les avait déjà rencontré il a plusieurs mois. "Les procédures vont trop vite, on se retrouve à permettre à des gens de rester sur le sol allemand alors qu'ils ne le devraient pas et à refuser de rester à d'autres qu'on ne devrait pas expulser", expliquaient déjà des magistrats en février.

 

L’Allemagne, solution à la crise nord-coréenne ?

Dans la presse aussi ce lundi, il est question encore de la Corée du Nord. Les journaux continuent de s'inquiéter alors que Kim Jong-un ne cesse de répéter qu'il mènera à bout son programme nucléaire malgré les sanctions internationales. "Le plus gros danger est peut-être que la Corée du Nord serve d'exemple", écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le journal estime que si le "problème nord-coréen" n'est pas "endigué", cela pourrait faire proliférer l'arme nucléaire. "D'autres pays, peut-être même en Afrique, pourraient vouloir s'équiper", dit le journal. Dès lors la proposition du ministre des Affaires étrangères allemand, Sigmar Gabriel, de réunir Chine, Etats-Unis et Russie à la même table pour discuter de ce dossier est très commentée.

Ca va dans le bon sens, il faut de "l'unité" de toute façon, dit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La Tageszeitung raconte pour sa part que l'Allemagne est un des rares pays occidentaux à avoir une ambassade en Corée du Nord. "Une relique du temps de la RDA", explique le journal. Quand l'Allemagne était coupée en deux, la RDA communiste avait de très bon rapports avec la Corée du Nord. "L'Allemagne pourrait ainsi être le point de départ d'une solution diplomatique", estime la TAZ. "Aussi longtemps qu'il y aura des discussions et de l'unité, l'option millitaire restera en tous cas éloignée", réagit la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Un optimisme que les journaux allemands pourraient rapidement perdre. Ce lundi après-midi, sur leur site internet, beaucoup relatent déjà les manœuvres militaires des Etats Unis, de la Chine et de la Russie vers la frontière nord-coréenne.

Liens

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !