Le Noma n′est pas une malédiction | Santé | DW | 24.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Le Noma n'est pas une malédiction

Noma, en grec ancien, cela signifie "dévorer" : et c'est bien de cela qu'il s'agit. Une lésion infectieuse qui débute au niveau des gencives, s'étend aux lèvres et à la joue. Elle sévit encore en Afrique sub-saharienne

Un nom plutôt agréable, une maladie qui défigure : nous parlerons dans cette édition de la maladie de Noma. Une gangrène qui ronge le visage et défigure les patients. Elle est fréquente dans les milieux ruraux et causée par le manque d'hygiène et la malnutrition, autrement dit la pauvreté. Elle touche principalement les enfants. Au Niger, gouvernement et ONG travaillent main dans la main pour éradiquer cette maladie. Un reportage de notre correspondant à Niamey Habou Adi.

Et puis nous évoquerons les perturbateurs endocriniens, des produits chimiques qui sont soupçonnés de modifier notre système hormonal. Ils polluent notamment les fleuves et donc l'eau que nous buvons. L'ONG Greenpeace en a trouvé des traces dans les vêtements fabriqués en Chine, au Vietnam et d'autres pays d'Asie. Explications avec Martin Bésieux, directeur de campagne chez Greenpeace International.

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Sébastien Martineau

Audios et vidéos sur le sujet