1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Niger se dit victime d'une tentative de coup d'Etat

Le président nigérien affirme que le gouvernement a déjoué une "tentative malheureuse de déstabilisation des institutions". Une tentative qui justifie la vague d'arrestations de militaires à travers tout le pays.

Écouter l'audio 00:56

"Il s'agit, ni plus ni moins, d'une haute trahison" (Mahamadou Issoufou)

Mahamadou Issoufou a pris la parole jeudi soir à la télévision, à la veille des cérémonies de l'indépendance. "L'objectif de ces individus animés par je ne sais quelle motivation était de renverser les institutions démocratiquement élues en utilisant les moyens mis à leur disposition par le peuple pour assurer sa sécurité", a déclaré le chef de l'Etat. Ci-dessus un extrait de son allocution.

Plusieurs arrestations

La prochaine élection présidentielle au Niger est prévue pour le 21 février 2016. Mahamadou Issoufou, qui a été élu en 2011, brigue un second mandat lors de ce scrutin. En 2011 justement, le président avait déjà annoncé dans un message à la Nation avoir déjoué un putsch contre son régime. A l'époque aussi, plusieurs militaires avaient été arrêtés.

Cette fois, les autorités affirment que les auteurs du putsch présumé ont été identifiés et arrêtés à l'exception d'un seul, en fuite. Selon la presse et les réseaux sociaux, le général d'aviation Soleymane Salou et le lieutenant-colonel Idi Abdou Dan Haoua figurent parmi les personnes interpellées.

Climat politique tendu

Les relations entre le pouvoir et l'opposition sont elles aussi tendues à l'approche du scrutin. Mardi, l'opposition a suspendu sa participation au comité sur l'audit du fichier électoral, réclamant des experts internationaux et critiquand les délais trop courts. Elle accuse également le président Issoufou de provoquer des scissions au sein de leurs formations pour assurer sa réélection.

Ci-dessous, retrouvez un éclairage (17.12.15) du professeur Issoufou Yahaya, enseignant chercheur à l'Université de Niamey et spécialiste des questions de défense et de sécurité.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !