1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Mujao revendique deux attentats au Niger

Deux attaques quasi simultanées ont visé tôt ce jeudi un camp militaire à Agadez et un site du groupe nucléaire français Areva à Arlit dans le nord du pays. Bilan : une vingtaine de morts.

Pour le moment on ne connait pas le nombre exact de victimes liées à ces deux attaques suicides à la voiture piègée. Des sources sécuritaires et diplomatiques parlent d'une vingtaine de morts dans les rangs de l'armée et des assaillants. Le ministre nigérien de l'Intérieur, Abdou Labo, avance lui le chiffre de 19 morts, 18 militaires et un civil à Agadez.

Le gouvernement nigérien a convoqué ce jeudi matin une réunion de crise autour du président Mahamadou Issoufou. Une réunion avec les ministres de la défense, de la sécurité, de la justice ainsi que de hauts gradés de l'armée et des forces de sécurité. Les mesures de sécurité ont par ailleurs été renforcées aussi bien à Niamey, la capitale, que dans d'autres villes du pays notamment dans le nord minier.

Les attaques de ce jeudi ont eu lieu aux premières de la matinée et selon des sources militaires, plusieurs soldats ont été tués lors d'une confrontation armée avec des activistes islamistes après un attentat suicide à la voiture piégée sur une base militaire à Agadez, dans le nord du pays. Pratiquement au même moment, un autre véhicule a explosé sur un site de la compagnie nucléaire française Areva à Arlit, faisant des blessés.

Niger Mahamadou Issoufou

Mahamadou Issoufou se montre très préoccupé par la situation

Le Mujao revendique

Après le choc suscité par ces explosions, la vie a quelque peu repris son cours normal à Agadez et à Arlit. Jamais auparavant, le Niger n'avait connu ce genre d'attaques. Des attaques certainement liées à la présence du pays au sein de la coalition internationale en guerre contre les jihadistes dans le nord du Mali.

Le groupe jihadiste, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest ( Mujao), soupçonné d'être l'auteur de ces attentats n’a d'ailleurs pas mis de temps pour les revendiquer . "Grâce à Allah, nous avons effectué deux opérations contre les ennemis de l'islam au Niger", a notamment déclaré à l'AFP, Abu Walid Sahraoui, porte parole du Mujao. "Nous avons attaqué la France et le Niger pour sa coopération avec la France dans la guerre contre la charia".

Écouter l'audio 01:04

L'analyse du journaliste Moussa Aksar sur les attaques de ce jeudi

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !