1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le Monténégro bientôt membre de l'OTAN ?

Selon le Journal die Tageszeitung, trois jours auront suffi au gouvernement Merkel pour présenter son projet de déploiement en Syrie de l'armée allemande devant les députés de la chambre basse du parlement.

Jamais un dossier aussi difficile et sensible n'est passé rapidement devant les députés allemands commente la taz. Pourtant, c'est seulement dimanche dernier que la ministre allemande de la défense a déclaré que Berlin comptait déployer quelque 1.200 militaires aux côtés des forces françaises dans la lutte contre l'Organisation "Etat islamique" en Syrie.

Et le journal de s'interroger: pourquoi est-ce que c'est maintenant que les politiciens de la grande coalition veulent-ils agir en Syrie, alors qu'ils avaient ignoré tout ce temps le conflit dans le pays? Ces politiciens ont-ils pensé que ce conflit militaire allait se régler de lui-même ? Pour le journal Thüringische Landeszeitung, il y a tout simplement trop de questions encore ouvertes dans cette guerre.

Bombardements nécessaires pour affaiblir le groupe terroriste

Pour le journal, Handelsblatt, le choix de l'opposition allemande de prendre ses distances dans ce dossier n'est pas mieux que l'engagement de Berlin. Pour Handelsblatt, si les frappes aériennes ne suffiront pas à vaincre l'EI, elles peuvent en revanche affaiblir les activités du groupe.

Le Rheinische Post , lui, commente le côté pratique de la décision de Berlin. Le journal écrit que si la ministre de la défense, décide d'envoyer six avions Tornados, il faut reconnaître que le débat sur la nécessité ou pas de l'intervention allemande est fini. La décision de Berlin est claire et sans ambigüité.

Comment peut-on alors combattre l'Etat islamique sans faire de victimes innocentes s'interroge cependant la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Selon la FAZ, pour mieux combattre l'EI, il faudrait lui couper ses sources de financements, l'empêcher d'acheter plus d'armes et détruire les réseaux terroristes de telle sorte que l'EI ne puisse plus organiser des attentats et faire de la propagande.

Future adhésion du Monténégro à l'OTAN

Selon die Badische Zeitung, la proposition faite au petit pays du Monténégro a une double signification. Premièrement, les pays membres de l'Alliance atlantique ont montré que la porte de l'organisation n'est jamais fermée. Deuxièment - et même si cela ne plaît pas à Moscou - c'est un signal lancé à la Géorgie, voisine de la Russie.

Même si le journal Landeszeitung reste septique. Il cite le ministre allemand des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier. Ce dernier aurait déclaré récemment que les consultations entre Moscou et les pays membres de l'OTAN devraient reprendre rapidement.

Enfin, les quotidiens allemands reviennnent aussi sur l'annonce faite par le fondateur du réseau social Facebook qui veut donner progressivement 99% de ses actions à une fondation qui porte son nom. Selon la Süddeutsche Zeitung, ce qui manque à Zuckerberg et aux autres supers riches de la planète c'est la méfiance à l'égard des Etats et des organisations caritatives. Conséquence: les multimillionnaires sont prêts à utiliser leurs propres fondations pour investir dans des projets sociaux qu'ils considèrent utiles.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !