Le monde tourne le dos à Kadhafi | Afrique | DW | 14.06.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le monde tourne le dos à Kadhafi

Les rebelles libyens continuent leur progression sur le terrain militaire comme au plan diplomatique. Cela dit, la fin des hostilités avec le régime Kadhafi est encore loin de se profiler.

default

Les insurgés progressent peu à peu en direction de Tripoli. Ils auraient pris le contrôle de Kikla, une ville au sud-ouest de la capitale. Ils doivent néanmoins essuyer de sérieux revers logistiques, avec le bombardement d’infrastructures par les troupes régulières, notamment les raffineries.

Clinton fordert Afrika zu entschiedener Haltung zu Gaddafi auf

Discours de Hillary Clinton devant l'Union africaine.

Appui de plus en plus massif aux rebelles

Hier, à Addis Abeba, Hillary Clinton a enjoint tous les états africains à œuvrer en faveur d’un cessez-le-feu. La chef de la diplomatie américaine souhaite un départ rapide de Mouammar Kadhafi : « Je vous demande aussi de suspendre les ambassades de Kadhafi dans vos pays, de renvoyer les diplomates pro-Kadhafi, et de vous rapprocher du Conseil national de transition pour mieux le soutenir».

Libyen Westerwelle und Niebel

Guido Westerwelle (2è à g.) à Benghazi.

Berlin reconnaît le CNT

En visite éclair à Benghazi, le chef de la diplomatie allemande a lui aussi pris position, hier, en annonçant que l’Allemagne reconnaissait le Conseil national de transition comme seul interlocuteur légitime, ajoutant: « Notre objectif est une Libye libre et démocratique sans Kadhafi.»

Ces déclarations de Guido Westerwelle ont vivement été critiquées par le régime de Mouammar Kadhafi qui les qualifie d’ « irresponsables » et de « violation de la souveraineté nationale », laissant entendre que ces propos vont à l’encontre d’une solution pacifique à la crise.

Sur le terrain, la population civile est toujours prise en étau. Ce matin, plusieurs missiles auraient été tirés par les forces libyennes sur le territoire tunisien, près de Dehiba. Aucun dégât n’a été signalé.Auteur: Sandrine Blanchard
Edition: Georges Ibrahim Tounkara