1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le monde derrière Alassane Ouattara

Dans les journaux allemands de ce lundi : la situation en Côte d'Ivoire, mais aussi un drame survenu en direct, samedi soir, dans l'une des émissions les plus célèbres de la télévision allemande.

default

La communauté internationale soutient Alassane Ouattara

C'est l'un des visages les plus connus de la télévision allemande : Thomas Gottschalk, l'animateur vedette de "Wetten dass..?" sur la chaîne ZDF. Un Thomas Gottschalk sous le choc à la Une des journaux de ce lundi. L'un des candidats de son émission vient de se blesser gravement en tentant une cascade par dessus cinq voitures roulant dans sa direction.

Unfall während der Sendung Wetten dass bei ZDF

Le candidat a été gravement blessé au niveau des vertèbres cervicales

C'est le principe de l'émission : relever des défis insensés. Et c'était samedi soir, en direct. L'étudiant de 23 ans se trouve aujourd'hui dans le coma. Et die Welt de s'interroger : la chaîne publique aurait-elle perdu tout sens de la mesure dans son duel d'audimat avec son concurrent privé RTL?

Dans les pages intérieures des journaux, on parle beaucoup de la Côte d'Ivoire. A commencer par die tageszeitung. Qu'un président perde une élection et décide de s'accrocher au pouvoir, ça n'a rien d'inhabituel, estime le quotidien. En Afrique, Robert Mugabe au Zimbabwe et Mwai Kibaki au Kenya sont les exemples les plus récents de ce phénomène.

C'est désormais à la communauté internationale de faire en sorte que la victoire d'Alassane Ouattara, et à travers elle la volonté du peuple ivoirien, soit respectée. Et puisque le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, félicite personnellement Ouattara, alors ses 9.000 Casques bleus devraient aussi s'assurer qu'il puisse gouverner, et veiller à ce que Laurent Gbagbo se retrouve isolé. L'unique alternative crédible serait que les Casques bleus se retirent et laissent les rebelles ivoiriens faire le travail. Cela signifierait le retour à la guerre civile et personne ne souhaite cela, conclut die tageszeitung.

Elfenbeinküste Wahl Armee

Beaucoup craignent que la Côte d'Ivoire ne retombe dans la guerre civile

Le monde entier est derrière lui, lance la Süddeutsche Zeitung. C'est réconfortant, mais ça n'aide pas beaucoup. Alassane Ouattara a été élu nouveau président de la Côte d'Ivoire, mais sa fonction, c'est un autre qui s'obstine à l'occuper. Ouattara est un président empêché. La situation ne lui est pas totalement étrangère. Depuis des années, il subit les diffamations et les blocages de ses adversaires.

Ils essayent de le dénigrer. Il n'est pas un vrai Ivoirien, disent-ils, parce que sa mère n'est pas Ivoirienne d'origine. Son combat représente donc aussi la résistance contre les discriminations qui touchent beaucoup d'habitants du nord du pays. Toutefois, prévient la Süddeutsche Zeitung, Ouattara doit encore démontrer qu'il peut réconcilier le pays. Mais tant que Gbagbo ne s'écarte pas, le danger est grand que la guerre recommence.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Cécile Leclerc

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !