Le Maroc et le Sahara occidental, un conflit vieux de plusieurs décennies | Tous les contenus | DW | 07.03.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Droits et libertés

Le Maroc et le Sahara occidental, un conflit vieux de plusieurs décennies

Le Maroc parle de "provinces du Sud", le reste du monde appelle cette région "Sahara occidental". Les Nations Unies tentent de relancer leur médiation en vue d'un référendum d'autodétermination des Sahraouis qui se sentent discriminés par les autorités marocaines. Interview avec un observateur international.

Écouter l'audio 12:30
Now live
12:30 min

En 1884, ce territoire devient colonie espagnole. En 1975, les colons européens s’en vont et l’Espagne cède ces terres à la Mauritanie, au sud, et au Maroc, au nord.

Une guerre éclate alors avec le Front Polisario, mouvement indépendantiste local créé en 1973. Aujourd’hui, en 2018, ce mouvement continue de réclamer l’indépendance du Sahara occidental.

Dans le camp de réfugiés de Tindouf, en Algérie (picture-alliance/dpa/M. Messara)

Des réfugiées sahraouies dans le camp de Tindouf, en Algérie

Le Maroc, lui, considère que la zone fait partie intégrante de son territoire – il en contrôle environ 80% - et désigne la région sous l’appellation de "provinces du Sud".
 Nous parlons de la situation dans cette région "non-autonome" d’après l’ONU, au statut particulier, avec Sébastien Boulay, enseignant à l’Université Paris-Descartes.

Dans leur rapport, les observateurs internationaux qui ont assisté en février au procès d'étudiants sahraouis au Maroc, délégation dont faisait partie Sébastien Boulay, dénoncent les mauvais traitements et même les actes de torture subis par les jeunes inculpés et, plus largement, les obstacles dressés sur la route des Sahraouis qui souhaitent étudier.

A noter : les autorités marocaines n'étaient pas disponibles pour donner leur point de vue lorsque nous les avons contactées.
 

Liens