1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le mariage homo à la Une

La presse allemande s'interroge sur l'autorisation des mariages de même sexe. Un débat qui resurgit après le Oui des Irlandais. Les journaux débattent en outre des possibilités d'emploi pour les demandeurs d'asile.

« Le mariage homosexuel est un symbole », écrit le Tagesspiegel de Berlin. Pour ce journal, l'union de deux personnes de même sexe est synonyme d'égalité, d'acceptation et de respect. En Allemagne, la majorité de la population plaide depuis des années pour que les lesbiennes et gays soient autorisés à se marier, poursuit le Tagesspiegel, en ajoutant : bien sûr cela implique tous les droits et obligations du mariage.

La Frankfurter Rundschau se penche sur les préoccupations au sein du parti conservateur de la chancelière, Angela Merkel, la CDU. Pour ce parti, le mariage doit être protégé, car c’est inscrit dans la Loi fondamentale.

Referendum über Homo-Ehe in Irland

Manif pour tous en Irlande

Cela est exact mais, remarque le journal de Francfort, le contexte a évolué. Et cette lecture doit aussi évoluer, surtout quand deux personnes se mettent d’accord pour vivre ensemble et l’une pour l’autre. Pour cela, il y a des avantages fiscaux et des obligations. Le journal précise que le sexe des mariés n’est pas inscrit dans la constitution. En revanche, le principe de l'égalité des sexes est écrit dans la loi fondamentale. Et c'est ce principe qui est au cœur du débat, selon laFrankfurter Rundschau : il est question de mariage, mais surtout il s’agit de ne discriminer personne à cause de son orientation sexuelle.


Difficile d'être demandeurs d'asile

Ils peinent à trouver du travail en Allemagne. Cela à cause d'une procédure d'asile qui dure trop longtemps. C’est ce que révèle une étude réalisée par la Fondation Bertelsmann, commentée par les Badische Neueste Nachrichten. Pour le quotidien de Karlsruhe, les réfugiés sont condamnés à l'oisiveté, même s’ils sont bien qualifiés.

Belgien EU-Kommission beschliesst Quotenplan für Flüchtlinge

"Les demandeurs d'asile continueront de venir - peu importe les gesticulations" (La Südwestpresse)

Généralement ce sont les meilleurs qui quittent leur patrie pour commencer une nouvelle vie dans un pays étranger et les deux tiers sont en âge de travailler, note le journal qui rappelle qu’un demandeur d’asile sur cinq a un diplôme universitaire. Et le tiers, des qualifications équivalentes aux travailleurs allemands qualifiés. Toutefois, l'Allemagne ne permet pas que ce potentiel soit utilisé, déplore l’éditorialiste.

Pour la Südwestpresse il est clair que les réfugiés et demandeurs d'asile continueront de venir - peu importe les gesticulations - et la plupart d'entre eux resteront en Allemagne. Et c’est aux politiciens de transformer ce développement en opportunité. C’est pourquoi il est doublement nécessaire que les réfugiés et demandeurs d'asile soient dirigés vers le marché du travail, estime la Südwestpresse.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !