1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Economie et développement

Le libre-échange, un piège pour le Pérou et la Colombie ?

Le Parlement européen a approuvé un accord de libre-échange entre l'Union européenne et deux pays d'Amérique du Sud : le Pérou et la Colombie. Des ONG et des syndicats s'inquiètent des conséquences de cet accord.

Le terminal conteneurs de Hambourg, en Allemagne

Le terminal conteneurs de Hambourg, en Allemagne

Des droits de douane supprimés à plus de 90%, des investissements facilités pour les entreprises européennes au Pérou et en Colombie, mais aussi le contraire... Voilà les bases de cet accord de libre-échange approuvé le 11 décembre 2012 par le Parlement européen. La levée de ces "obstacles" doit profiter à tout le monde et permettre, par le développement du commerce, de créer des emplois. Les eurodéputés mettent aussi en avant les closes sur le respect des droits de l'Homme et sur l'environnement. Mais plusieurs organisations ont dénoncé cet accord, en rappelant les effets négatifs de textes similaires signés entre les États-Unis et des pays d'Amérique du Sud. Le point sur ces critiques avec Günther Birkenstock.

Dans l'interview de la semaine, il est question de l'île de Nosy Be, une île rattachée à Madagascar, et qui vit surtout du tourisme et de l'agriculture. L'un des obstacles à son développement, c'est comme souvent le manque d'électricité. Or la Banque africaine de développement (BAD), vient de lancer un projet d'électrification de l'île. Pour nous en parler : Cherif Sèye, conseiller financier du Fonds des énergies durables pour l'Afrique, à la BAD.

Écouter l'audio 12:29

Le libre-échange, un piège pour le Pérou et la Colombie ?

Archives

Audios et vidéos sur le sujet