1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Liberia teste un vaccin contre Ebola

Le Liberia va tester un vaccin expérimental américain pour lutter contre l'épidémie d'Ebola. Selon le dernier bilan de l'OMS, l'épidémie a déjà causé la mort de plus de 1.013 personnes sur près de 1.800 cas.

default

Un comité d'experts réuni par l'OMS a approuvé l'emploi de ces traitements non homologués en premier lieu dans les pays d'Afrique de l'Ouest

Washington a accepté de mettre à la disposition du Liberia le sérum curatif suite à la demande formulée en ce sens par la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Ce sérum est actuellement le seul qui existe pour guérir la maladie mais pour son utilisation fait polémique. Pour le moment, il n’a en effet été administré qu’à deux patients américains et un prêtre espagnol. Deux médecins libériens, contaminés par le virus, vont à leur tour suivre le traitement expérimental, développé dans un laboratoire privé aux États-Unis.

Pour le médecin Halidou Tinto, expert burkinabè en essais cliniques, l’OMS a cependant bien fait d’approuver l’emploi de traitements non homologués : « Ces genres de tests se font dans les cas où la probabilité de mourir est plus forte. Dans le cas d'Ebola, c'est plus de 60%. Ce type d'essai est appelé dans le domaine des essais cliniques, un essai compassionnel car le risque de la maladie est tellement élevé que la seule chose à faire c'est d'essayer. »

Miguel Pajares Priester aus Spanien Archivbild

Le prêtre catholique Miguel Pajares a succombé à la fièvre hémorragique malgré l'administration d'un traitement expérimental.

Une question de responsabilité

Vue la progression rapide de la maladie dans la sous région ouest africaine, le docteur Halidou Tinto, assure que l'OMS se trouve dans l'obligation de prendre une décision : « L'OMS est dans l'obligation de s'assurer que cette maladie ne va pas aller en s'aggravant. Et si on peut circonscrire le rayon d'évolution de cette épidémie alors l’OMS ne peut se passer des moyens disponibles aujourd’hui. C'est une question de responsabilité. »

Ces derniers jours, plusieurs États africains ont exprimé le souhait d'utiliser le sérum expérimental mais selon les Etats-Unis, la totalité des doses du sérum disponibles vont être offertes au Liberia dans le courant de la semaine.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !