1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le jour où le Congo vivra en paix...

Mercredi dernier, le gouvernement allemand a adopté en conseil des ministres une motion prévoyant l’envoi d’un contingent de 780 soldats de la Bundeswehr pour sécuriser la tenue du scrutin en République démocratique du Congo, le 30 juillet prochain. Cet envoi qui s’inscrit dans le cadre d’une mission de l’Union européenne doit maintenant être avalisé par les députés allemands. Aujourd’hui avait donc lieu la première lecture du texte dans l’enceinte du Bundestag.

« L’Afrique ne connaîtra la stabilité que le jour où le Congo vivra en paix. »

Ces mots tenus par le président sud-africain Thabo Mbeki ont été repris par Frank-Walter Steinmeier aujourd’hui dans l’enceinte du Bundestag. Le ministre allemand des Affaires étrangères qui a pris en premier la parole a bien sûr tenu un long plaidoyer en faveur de la mission d’intervention de l’Union européenne et la participation allemande à une telle mission. Rappelant les 4 millions de Congolais tués au cours des guerres civiles qui ont secoué le pays au cours des années 90, le chef de la diplomatie allemande a souligné l’espoir que constituait pour la population congolaise la tenue d’élections législatives et présidentielle. « La guerre froide est finie, nous vivons dans un nouvel ordre international, l’Allemagne doit y apporter sa contribution » a lancé Frank-Walter Steinmeier à l’adresse des députés qui doutent de l’opportunité de la participation allemande. .. Et ils sont nombreux à douter. Dans les rangs mêmes de la grande coalition des sociaux et chrétiens-démocrates et bien sûr parmi les libéraux et le parti de la Gauche, les deux plus importants partis de l’opposition. Pour les libéraux , c’est le coût annoncé de la mission 56 millions d’euros qui scandalise, mais surtout le manque d’une politique africaine plus globale de l’Allemagne. « Que se passera-t-il à la fin des quatre mois si la situation dérape. Devrons-nous nous retirer ? » a demandé à la tribune une députée du parti libéral... même interrogation chez les élus du parti de gauche. Pour eux, la mission est d’autant plus suspecte qu’elle risque à terme de soutenir une élite corrompue au pouvoir. Bref libéraux et parti de la gauche ont annoncé qu’ils voteraient très certainement contre l’envoi de soldats allemands en République démocratique du Congo, vraisemblablement le 1er juin prochain. Dans un premier temps, l’examen du texte est cependant renvoyé en commission parlementaire des Affaires étrangères .

Sophie Grènery

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !