1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le Hezbollah, paria mais incontournable

Dans les journaux de ce mardi, il est beaucoup question du Hezbollah libanais. Sa branche armée est désormais considérée officiellement par l'Union européenne comme une organisation terroriste.

Des membres du Hezbollah, lors de la célébration de la Fête des martyrs, en novembre 2012

Des membres du Hezbollah, lors de la célébration de la Fête des martyrs, en novembre 2012

La Süddeutsche Zeitung observe : la décision de placer cette organisation "israélophobe" qu'est le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes n'a pas été facile à prendre pour les gouvernements de l'Union européenne. Depuis des années déjà, Israël et les États-Unis exigeaient des Européens qu'ils prennent une telle mesure. L'attentat meurtrier de Bourgas en Bulgarie et celui, avorté, de Chypre, tous deux attribués au Hezbollah, remontent à un an et pourtant les ministres de l'UE n'ont voté que maintenant pour ce classement.

Ce faisant, ils envoient un signal clair : l'UE veut désormais s'opposer avec détermination aux terroristes, n'hésite plus à les désigner par leur nom et à leur rendre la vie aussi difficile que possible. Et pour le quotidien de Munich, cela ne contredit pas le fait que l'UE souhaite continuer le dialogue avec la branche politique du Hezbollah.

La situation en Égypte et la guerre civile syrienne étaient également au programme de la rencontre des ministres européens des Affaires étrangères (ici William Hague et Jean Asselborn)

La situation en Égypte et la guerre civile syrienne étaient également au programme de la rencontre des ministres européens des Affaires étrangères (ici William Hague et Jean Asselborn)

La Frankfurter Allgemeine Zeitung estime en effet que l'on ne peut pas ne pas discuter avec le Hezbollah. Ce dernier représente les chiites du Liban, qui sont désormais une majorité dans le pays. Et cela aurait été une erreur de déstabiliser encore davantage ce pays régulièrement contaminé par les guerres de son voisin syrien.

Mais pour le journal, cette décision de l'UE est essentiellement symbolique, car les sanctions ne feront pas beaucoup de mal à la milice chiite.

Die tageszeitung consacre un commentaire à la protection des courriers électroniques, après les récentes révélations sur les méthodes d'espionnage américaines. L'internet n'est pas une terre inconnue que pour la chancelière Angela Merkel. Les écologistes allemands exigent que les emails et SMS soient enfin protégés par la Constitution au même titre que les courriers. Mais c'est ignorer que la Cour constitutionnelle applique déjà cette protection depuis longtemps.

Le problème dans l'affaire de la NSA, ce n'est pas le droit allemand. Celui-ci s'appliquerait seulement s'il était prouvé que la NSA a espionné le nœud internet de Francfort par exemple. Mais une telle action sur le territoire allemand ne relève pour le moment que de la rumeur.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !