1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le Groenland se dirige vers l'indépendance

40 000 Groenlandais sont appelés à se prononcer par referendum sur un régime d'autonomie élargie. Un "oui" leur permettrait de devenir maîtres des ressources naturelles de l'île pour l'instant sous contrôle danois.

default

C'est en 1721 que la colonisation danoise du Groenland a commencé avec l'arrivée sur l'île d'une expédition de missionnaires qui ont converti les populations locales, les Inuits, et mis en place des colonies commerciales. Cette situation de domination a duré jusqu'en 1953, date à laquelle le Groenland est devenu un comté d'outre-mer qui a acquis l'autonomie interne en 1979. Six ans plus tard, les habitants de l'île ont choisi de quitter la CEE, la Communauté Economique Européenne, à laquelle le Danemark avait adhéré en 1973.

Aujourd'hui, le referendum sur une autonomie élargie constitue une étape clé, la dernière avant l'indépendance totale, et selon un sondage de l'université de Nuuk, la capitale, 75% de la population devrait dire "Aap", "oui" en groenlandais, qui serait d'ailleurs reconnue comme langue officielle pour la première fois de l'histoire de l'île.

Il faut dire qu'en cas de victoire du "oui", les habitants récupèreraient 32 domaines de compétences actuellement entre les mains du Danemark, dont le droit aux ressources naturelles et en particulier au pétrole. Aucun gisement n'a encore été trouvé mais, selon l'Institut géologique américain, la zone arctique renfermerait 90 milliards de barils d'or noir, mais aussi du gaz naturel et du gaz naturel liquéfié. La fonte de la banquise due au réchauffement climatique pourrait faciliter l'exploitation de ces champs pétrolifères et le Groenland pourrait se détacher aussi économiquement du Danemark qui lui verse tous les ans une dotation de plus de 3 milliards de couronnes, soit 540 millions de dollars. Encore un pas donc vers une indépendance totale.

Cela dit, le Danemark conserve pour l'instant la main mise sur les domaines de la défense et des affaires étrangères. La répartition des richesses doit encore être discutée et le Groenland est confronté à de nombreux problèmes que le pétrole ne pourra pas résoudre: alcoolisme, drogue, et un taux de suicide extrêmement élevé, autant de facteurs qui poussent de nombreux habitants à quitter l'île pour aller s'installer à Copenhague.








default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !