Le goût amer de la défaite... | Vu d′Allemagne | DW | 28.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le goût amer de la défaite...

Les journaux allemands reviennent on s'en doute sur les résultats de ces élections mais s'intéressent également aux erreurs en matière de communication commises par l'exploitant de la centrale japonaise de Fukushima.

default

Le perdant, Stefan Mappus (CDU, à g.) et le gagnant, Winfried Kretschmann (Verts, à dr.) du scrutin au Bade-Wurtemberg.

Les graves erreurs commises en matière de communication par la société Tepco, l'exploitant de la centrale nucléaire sinistrée de Fukishima, provoquent des commentaires navrés dans les quotidiens allemands.
Japan Radioaktivität

Le spectre de la radioactivité rôde toujours au Japon.

À l'exemple de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La société Tepco annonce soudain un taux d'irradiation extrême, dit le journal, 10 millions de fois supérieur à la normale, dans le réacteur 2 de la centrale, motivant ainsi l'arrêt des opérations de pompage de l'eau contaminée hors de l'enceinte. La panique s'installe. Plus tard, Tepco corrige son information et parle benoîtement d'erreur. Dans le passé, le gouvernement japonais a déjà critiqué les mesures de sécurité prises par Tepco et sa politique de communication. Maintenant, le porte-parole du gouvernement nippon exige que Tepco informe mieux et plus vite les autorités. Il serait temps.

Chronique d'une défaite annoncée

De la débâcle technologique, passons à la débâcle politique subie hier par le parti de la chancelière. Il y a quelques années, si la CDU avait eu le courage de tenter une coalition avec les Verts, elle n'en serait pas là, estime la Süddeutsche Zeitung. Certes, son ardeur nucléaire aurait vacillé mais elle aurait aussi évité quelques erreurs politiques graves. La chancelière va analyser les résultats de dimanche et ne va certainement pas vouloir se laisser entraîner par la dégringolade du parti libéral, son partenaire de coalition.

Deutschland Landtagswahlen CDU Angela Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel (CDU) affronte un cinglant désaveu.

Elle va s'intéresser aux Verts pour tenter de corriger les erreurs commises dans le Bade-Wurtemberg. Angela Merkel doit prendre conscience que les choses ont radicalement changé, analyse la Frankfurter Rundschau. Une nouvelle conscience citoyenne est née, vis-à-vis de laquelle la CDU n'a plus le monopole de la représentation. Hier, les conservateurs ont enregistré un rejet massif. Quand Angela Merkel avait annoncé un plébiscite, ce n'était pas celui-là qu'elle attendait.
Die Welt est sceptique quant à la durée du succès des Verts dans le Bade-Wurtemberg où les traditions et les mentalités sont à l'opposé de ce qu'incarnent les écologistes. C'est pourquoi les chefs de file du SPD et des Verts évitent toute surenchère. Ils savent pertinemment qu'un joyau vient de tomber dans leur escarcelle. Même s'ils votent SPD ou Verts, de nombreux citoyens n'accepteront pourtant pas une OPA politique menée par un groupe de visionnaires. Les gagnants de ce scrutin vont devoir faire preuve d'une grande habileté politique pour ne pas que les roses de leur succès se fanent trop vite, conclut le quotidien.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !