1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le Gabon veut faire bonne figure à domicile

Emmenées par Pierre-Emerick Aubameyang, les Panthères auront à coeur d'aller le plus loin possible dans cette CAN. Pour cela, il faudra faire de bons résultats face au Cameroun, au Burkina Faso et à la Guinée-Bissau.

A tout seigneur, tout honneur : 7ème participation à la CAN pour les Panthères, qui n'ont eu que des matchs amicaux à se mettre sous la dent, en tant que pays organisateur. Versés dans la poule I des éliminatoires en compagnie de la Côte d'Ivoire, de la Sierra Leone et du Soudan, les Gabonais ont remporté trois rencontres, se sont inclinés à deux reprises et fait un match nul.

La star à suivre sera bien évidemment Pierre-Emerick Aubameyang. L'attaquant du Borussia Dortmund, toujours aussi prolifique, aura à coeur d'emmener ses Panthères le plus loin possible, et dépasser le stade des quarts de finale, ce que le Gabon avait déjà fait en en 1996 et en 2012, lors de la CAN co-organisée avec la Guinée-Equatoriale. A suivre également, Mario Lemina, le milieu de terrain de la Juventus, Didier Ndong, le latéral offensif de Sunderland, ainsi que Denis Bouanga, un attaquant qui a faim de buts.

 

Les Djurtus pour une surprise

Le 14 janvier prochain, le Gabon affrontera la Guinée-Bissau lors du match d'ouverture. C'est la première fois que ce pays participe à la CAN. Les Djurtus sont vaillamment sortis de leur groupe de qualification, en laissant le Congo-Brazzaville, le Kenya et la Zambie à quai. Petit poucet de la compétition, la Guinée-Bissau compte quelques joueurs d'expérience, comme par exemple le capitaine Bocundji Ca, ou encore l'attaquant Frédéric Mendy, qui a joué un peu partout dans le monde, et qui sera à coup sûr le danger numéro un, avec son mètre 94. Les Djurtus joueront à fond la carte de la surprise, en espérant installer le doute dans la tête de leurs adversaires. Et pourquoi pas réaliser un exploit. Pour cela, il faudra s'inspirer d'un certain Eder. Le buteur décisif de la finale de l'Euro, qui a offert son premier titre continental au Portugal l'été dernier, est en effet originaire de Guinée-Bissau.

 

Les Etalons veulent galoper les plus loin possible


C'est la dixième participation des Etalons à la CAN, eux qui ont alterné le très bon et le très mauvais aux cours de ces dernières années. En effet, le Burkina Faso était arrivé en finale en 2013 lors du tournoi en Afrique du Sud, battu seulement en finale par le Nigeria, avant de finir dernier deux ans plus tard en Guinée-Equatoriale. Cette fois-ci, les Etalons visent au moins la qualification pour les quarts de finale, dans une poule assez relevée avec le Gabon et le Cameroun, mais où tout reste finalement très ouvert.

L'avantage du Burkina Faso, c'est qu'il repose sur des joueurs qui se connaissent depuis longtemps, comme le capitaine Charles Kaboré, les défenseur Baky Koné et Steeve Yago, les frères Alain et Bertrand Traoré, ou encore le remuant ailier Jonathan Pitroipa. C'est ce qui a permis aux Etalons de sortir premiers de leur groupe de qualification, avec 13 points sur 18 possibles, devant l'Ouganda, le Botswana et les Comores. Le sélectionneur actuel, Paulo Duarte, connaît bien ses troupes, lui qui les a coachés de 2007 à 2012 puis de nouveau depuis 2015. En soi, le Burkina Faso a les moyens d'accéder au tour suivant.

 

Des Lions blessés

Pour cela, il faudra annoncer la couleur, et ce dès le premier match, face au Cameroun. Les Lions Indomptables qui jouissent toujours d'une grosse cote sur le continent. Après tout, il s'agit de la 18ème participation du quadruple champion d'Afrique à la compétition. Mais cette année, il semble y avoir beaucoup de difficultés. En effet, le sélectionneur Hugo Broos a nommé 35 joueurs dans sa liste, et certains d'entre eux ont préféré renoncer, comme Guy Roland N'dy Assembé, André Onana, Joël Matip, Allan Nyom, Maxime Poundjé, Ibrahim Amadou, André-Frank Zambo Anguissa, et plus récemment Eric-Maxim Choupo-Moting, qui a préféré rester avec son club du FC Schalke 04. Néanmoins, le Cameroun a encore des joueurs intéressants à présenter, comme les attaquants Vincent Aboubakar, Benjamin Moukandjo ou encore le jeune Clinton Njie. Il faudra se méfier de ces Lions Indomptables qui semblent blessés : la morsure pourrait être fatale.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !