Le G8 se penche sur les printemps arabes | International | DW | 26.05.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le G8 se penche sur les printemps arabes

Ouverture à Deauville du sommet du G8 qui réunit les huit pays les plus industrialisés du monde. L'occasion de rendre hommage aux « printemps arabes » et à la démocratisation en Afrique en général.

default

Voilà déjà quelques jours que la station balnéaire française de Deauville a été transformée en un camp retranché. Quadrillages terrestres, surveillance aérienne et protection maritime. Rien ne doit être laissé au hasard pour ce sommet sous la présidence française. Nicolas Sarkozy reçoit des hôtes de marques. À côté des chefs d'État des huit pays concernés, il a invité des grands patrons de Facebook et d'autres blockbusters d'internet pour discuter des droits de la propriété intellectuelle, un vecteur en matière d'expansion économique.

G8 Merkel Regierungserklärung

Devant le Parlement allemand, Angela Merkel a insisté sur la nécessité de soutenir la Tunisie et l'Egypte dans leur reconstruction

Programme chargé

L'agenda de la rencontre est déjà plein à craquer : guère étonnant au vu de tous les bouleversements de ces derniers mois sur la scène internationale. Le sommet prévoit notamment de revenir sur les « printemps arabes » avec la présence des premiers ministres tunisien et égyptien et de négocier avec les gouvernements provisoires des accords de coopération économique. Concernant l'Afrique, la France estime que le renforcement du partenariat entre le G8 et le continent est indispensable. Les puissances économiques du groupe souhaitent notamment encourager le développement du secteur privé, moteur de la croissance de l'Afrique d'après eux. À l'ordre du jour de Deauville figurent aussi le blocage du processus de paix israélo-palestinien, les conflits armés où sont déjà engagés les alliés, l'Irak, l'Afghanistan et la Libye, où rappelons-le l'intervention militaire a été décidée lors la réunion en mars dernier des ministres des affaires étrangères du G8.

Mais l'organisation de ce sommet a déclenché comme à son habitude de vives polémiques. Un contre-G8 s'est formé la semaine dernière : un collectif d'organisations, de syndicats, d'assocations, qui cherche à faire entendre la voix des peuples dans la gouvernance internationale.

Auteur : Bénédicte Biot
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !