1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le G8 et l'Afrique

Les journaux reviennent également sur le sommet du G8 et, notamment, ses propositions pour l’Afrique.

Le château de Gleneagles

Le château de Gleneagles

Les pays riches doivent faire un geste en direction de l’Afrique. Voilà ce qu’écrit la Frankfurter Rundschau. Le quotidien revient sur la position du gouvernement allemand. Berlin estime que le fait même d’avoir placé le sommet du G8 sous le signe de l’Afrique et du changement climatique est un progrès en soi. Cependant, précise le journal, on se montre sceptique à la chancellerie quant aux avancées réelles qu’apportera le sommet de Gleneagles. Et le quotidien de souligner qu’au-delà des déclarations sur l’annulation de la dette prévue par leurs ministres des Finances, la pauvreté, la politique énergétique, ou le climat, les dirigeants du G8 ont laissé ouverte la question pourtant primordiale du financement des projets annoncés.

Die Welt revient essentiellement sur l’aspect sécuritaire du sommet, mais publie également une interview avec un professeur de Johannesburg. Celui-ci explique que si l’annulation de la dette est un pas important, car il décharge les états du remboursement des intérêts, il ne faut pas oublier de combattre les raisons profondes de l’endettement des pays pauvres. Sans oublier de surveiller ce que font les gouvernements africains de l’aide au développement qui leur est versée, afin qu’elle ne finisse pas sur des comptes en Suisse ou dans l’achat d’armement.

Le sommet du G8 sur la riviera des Highlands. C’est le titre de la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui note la contradiction entre les thèmes à l’ordre du jour et le cadre dans lequel est organisée la rencontre. Apéritif dînatoire donné par la Reine Élisabeth et le Prince Philipp, chaque invité disposant d’une suite dans un palace à 2400 euros la nuit, chauffeur compris. Les dirigeants du G8 pourront évoquer le problème des pays subsahariens, dont la participation au commerce mondial a diminué de moitié entre 1980 et 2002. Et Berlin soutiendra que l’argent ne peut régler tout seul les problèmes de l’Afrique, qui a également besoin de gouvernants honnêtes.

Pour finir, un mot de la Süddeutsche Zeitung, qui glose sur les pays plus riches du monde qui vont se battre pour la survie des plus pauvres… au moins pendant trois jours. Et le quotidien de Munich estime qu’au-delà de la mise en scène grandiloquente du sommet de Gleneagles, les pays du nord devraient davantage s’attacher à soutenir la société civile des pays pauvres, pour aider à les reconstruire politiquement.

  • Date 06.07.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dO
  • Date 06.07.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dO
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !