1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le G7, une victoire pour le climat?

Lors du sommet du G7 à Elmau en Bavière, les dirigeants occidentaux ont adopté des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2 ainsi qu'un renoncement graduel aux énergies fossiles.

Eisbär an der kanadischen Küste

L'espace vital de l'ours polaire sera-t-il préservé?

"Le G7 n'a pas seulement réaffirmé son intérêt à œuvrer pour la réalisation d'un nouvel accord mondial sur le climat. Le groupe des 7 nations les plus industrialisées n'a pas seulement promis de réduire de manière perceptible les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Outre ces engagements, le G 7 a aussi promis de fournir de nouvelles aides aux pays pauvres, avant tout aux Etats africains.

Dürre im Niger

Sècheresse et désertification au Niger

Il s'agit là d'un signal fort et d'un programme ambitieux. Cela devrait faire impression même dans les pays émergents et les pays en développement les plus sceptiques, estime l'éditorialiste pour lequel, le message à retenir de ce G7 est : nous voulons absolument que la conférence internationale cruciale prévue à Paris en fin d'année soit un succès !"

Deutschland Förderturm Steinkohlebergbau

Extraction de houille à la mine "Prosper Haniel" à Bottrop, dans le bassin de la Ruhr

Le quotidien Handelsblatt évoque les critiques formulées contre des conférences internationales telles que le G 7 : "Malgré des critiques en partie justifiées contre de tels sommets - spectacles, les échanges d'idées au niveau personnel entre les dirigeants du monde occidental restent importants et précieux. Toutefois, il serait tout aussi important que les dirigeants engagent également le dialogue avec leurs citoyens, estime le journal. Car actuellement, un tel dialogue fait défaut ou alors est un dialogue de sourds, estime l'éditorialiste.


Autre thème: le revers d'Erdogan aux législatives

"Bienvenue dans la démocratie", titre le quotidien Märkische Oderzeitung. "Pour la première fois depuis une quinzaine d'années, le parti islamo-conservateur au pouvoir, l'AKP, jusque là habitué au succès, essuie un sérieux revers. Recep Tayyip Erdogan voulait modifier la constitution à son avantage s'il avait obtenu la majorité absolue. Ce scenario d'un président omnipotent a été évité, heureusement pour la Turquie !" assure le journal.

Erdogan im Parlament in Ankara

Le président Recep Tayyip Erdogan ne pourra plus changer la constitution comme il le projetait avant le scrutin



La Süddeutsche Zeitung relève le succès emporté par le parti kurde HDP, Parti démocratique du peuple, qui a obtenu plus de 13% des voix et 80 sièges au parlement. "Ce succès électoral des Kurdes a fait franchir à la Turquie une étape historique et empêche le pays de se transformer en une autocratie d'Asie centrale à la Turkménistan. Maintenant, ajoute l'éditorialiste, les Kurdes doivent décider quel rôle ils veulent jouer au parlement. Soit être en opposition systématique avec le gouvernement, soit coopérer là où cela est constructif ?

Türkei Parlamentswahl

Selahattin Demirtas, co -président du parti kurde HDP savoure sa victoire: l'entrée de son parti au Parlement d'Ankara

Dans le second cas, les Kurdes donneraient alors une leçon de démocratie à la Turquie !"estime la Süddeutsche.

Enfin la taz, die tageszeitung de Berlin salue le fait que : "les électeurs turcs aient rejeté de manière démocratique et exemplaire les fantasmes de toute puissance d'un homme qui a perdu depuis longtemps le contact avec la réalité. Un homme qui entre temps se considère comme un leader mondial musulman, qui veut, sous une nouvelle forme, faire renaître l'ancien empire ottoman …Le déclin d'Erdogan a commencé, mais il ne l'a pas encore remarqué ! " conclut la taz.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !