1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le front de libération refait parler de lui

Au moins une dizaine de personnes ont péri ces derniers mois dans des attaques attribuées au Macina. Un mouvement qui avait revendiqué l'attentat contre l'hôtel Byblos en août et qui aujourd'hui sème la terreur.

Des attaques contre les forces de défense qui se multiplient au centre du pays, des assassinats ciblées de personnalités locales et, le mois dernier, un hôtel pris d'assaut dans la localité de Sévaré, et à chaque fois, des témoignages sur des assaillants noirs échangeant en langue peuhle. Ces attaques sont attribuées et souvent revendiquées par un mouvement méconnu, il y a peu, du grand public au Mali : le front pour la libération du Macina.

ll s'agirait au départ de milices d'autodéfense peuhles qui se seraient radicalisées et renforcées aujourd'hui par des anciens éléments du mouvement pour l'unicité du Jihad en Afrique de l'ouest, MUJAO, le tout sous la direction d'un certain Hamadoun Kouffa. Un prédicateur radical connu dans la région pour ses prêches enflammées, mais aussi et surtout pour ses liens avec Iyag Ag Ghaly, le leader d'Ansar Eddine. En janvier 2013, Hamadoun Kouffa aurait d'ailleurs été l'un des planificateurs de l'offensive sur la ville de Konna qui a déclenché l'opération serval, puis l'intervention des forces internationales au Mali.

Rétablir l'empire du Macina

L'objectif affiché par ce groupe salafiste, le rétablissement de l'empire du Macina, un empire théocratique peulh du 19ème siècle centré sur la région de Mopti et s'étendant de la frontière mauritanienne à celle avec le Burkina Faso. Avec Ansar Eddine, le front de libération du Macina aurait juré d'étendre l'insurrection djihadiste au sud du Mali.

La menace est prise très au sérieux par les populations maliennes, mais aussi, par les autorités du pays. Ainsi les forces de défense et de sécurité ont multiplié les actions de traque ces derniers mois contre ces filiales sud du djihad au Mali. Quand à Hamadoun Kouffa, activement recherché, le leader du front de libération du Macina, reste de nos jours introuvable.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !