Le flop de l′E10 | Vu d′Allemagne | DW | 08.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le flop de l'E10

A la Une des journaux : la journée internationale de la femme et le débat autour du biocarburant E 10, rejeté par la grande majorité des automobilistes allemands.

default

Tiens ! tout d'un coup il n'y a plus personne, tous les inconditionnels du biocarburant E10 ont débarassé le plancher, note la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le ministre de l'Economie choisit l'industrie automobile et pétrolière comme boucs émissaires, arguant qu'elles n'ont pas rempli leurs devoirs d'information. Ces dernières font porter le chapeau à la classe politique qui leur a imposé le bioéthanol. Quant aux associations écologistes, à la gauche radicale et aux Verts, ils prétendent avoir toujours été contre l'E10. Il n'y a que le ministre de l'Environnement pour rappeler que le gouvernement a adopté l'introduction de ce carburant avec l'accord de l'opposition et que tout le monde était alors d'accord pour réduire la dépendance de l'Allemagne vis-à-vis du pétrole, qu'il soit importé ou non.

Pour la Süddeutsche Zeitung, jamais produit n'aura été aussi mal implanté sur le marché. Aujourd'hui, l'automobiliste qui veut savoir si le biocarurant E10 est compatible avec le moteur de son véhicule ne rencontre que la perplexité des pompistes et des concessionnaires. Il n'y a jamais eu de campagnes pour le nouveau carburant et les informations détaillées sont perdues dans les profondeurs de l'internet. En bref, conclut le journal, l'E10 est perdu d'avance et il est peu probable que le sommet sur l'essence convoqué aujourd'hui par le gouvernement arrive encore à le sauver.

100 Jahre Frauentag

Affiche du Parlement européen à l'occasion de la journée de la femme

A l'occasion de la centième journée de la femme, die tageszeitung a demandé à 100 femmes ce qu'elles souhaitaient pour ce 8 mars 2011. Depuis que cette journée internationale existe, les femmes ont remporté de nombreux succès : elles ont le droit de voter, d'étudier, de gouverner; elles peuvent diriger des entreprises, des universités, des tribunaux. Elles peuvent aussi avoir des enfants quand elles le veulent, elles peuvent choisir avec qui elles font l'amour et elles peuvent, si elles le souhaitent, divorcer. Et pourtant, poursuit le journal, l'Allemagne débat en ce moment même de l'instauration de quotas pour les femmes et trouve cela incroyable qu'une femme ministre - la ministre de la Famille - soit enceinte. Cela vaut bien un numéro spécial.

Die Welt enfin se penche sur la situation des musulmanes dans le monde arabe. Cette situation elle est sur bien des points catastrophique mais il y a des raisons d'espérer. En Egypte par exemple, des hommes, impressionnés par la combativité des femmes ont promis des améliorations révolutionnaires. Mais les Egyptiennes doivent rester vigilantes : au sein du Conseil suprême, qui doit élaborer une nouvelle constitution, il n'y a pas une seule femme représentée.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Cécile Leclerc

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !