1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le drapeau de l'ONU flotte de nouveau à Mogadiscio

Après 17 années d'absence, le représentant spécial de l'ONU pour la Somalie a repris mardi ses quartiers dans la capitale somalienne. La réouverture de son bureau marque un soutien fort au gouvernement de transition.

***Für mögliche Ergänzungen der Karte, wie z.B. andere Sprachen, zusätzliche Orte oder Markierungskreuz, wenden Sie sich bitte an infografik@dw-world.de (-2566), Außerhalb der Bürozeiten an bilder@dw-world.de (-2555).***

Karte Somalia Englisch

Appui de la communauté internationale au gouvernement de transition dans sa lutte contre les milices islamistes et préparation des élections prévues cette année. Ce sont les deux objectifs mentionnés par Augustine Mahiga, l'actuel représentant de l'ONU pour la Somalie, à son arrivée à Mogadiscio. Il venait de Nairobi où les Nations unies avaient délocalisé leur bureau depuis 1995, pour cause d'insécurité grandissante en Somalie.

En 1995, cela fait quatre ans que le président Siad Barré a été renversé, l'opération Restore Hope lancée par les Etats-Unis sous mandat de l'ONU a tourné au fiasco, et la Somalie plonge encore plus profondément dans le chaos. Aujourd'hui, après toute une série de fragiles gouvernements de transition, une feuille de route politique est censée mener à des élections législatives et présidentielle en août prochain. Elle a été adoptée en septembre dernier. Un mois plus tôt, sous la pression des soldats de l'Union africaine, les milices shebab ont quitté Mogadiscio.

Soldaten der Al-Shabab-Miliz vor Mogadischu

Les milices shebab ont été contraintes en août d'abandonner leurs principales positions dans la capitale somalienne

La situation sécuritaire dans la capitale s'est donc améliorée, encore que la ville reste la cible d'attentats réguliers. En revanche, malgré l'offensive de l'armée kenyane entamée en octobre dernier, les shebab continuent de contrôler de vastes parties du sud et du centre de la Somalie. Pas plus tard que mardi, ils ont revendiqué un attentat suicide contre une base éthiopienne dans le centre du pays. Malgré des progrès donc, la paix est encore lointaine. 

Sans surprise, la Somalie sera de nouveau à l'ordre du jour du tout prochain sommet de l'Union africaine. L'UA attend toujours de l'ONU qu'elle l'autorise à déployer 17 000 hommes en Somalie, alors que le maximun actuellement autorisé dans le cadre de l'AMISOM est de 12. 000 hommes. 

Auteur : Marie-Ange Pioerron
Edition : Anne Le Touzé-Schmitz

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !