Le danger des morsures | Santé | DW | 17.08.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Le danger des morsures

Un serpent qui mord transmet un venin parfois mortel. Un chien qui mord peut infecter la victime du virus de la rage. Dans ce magazine, des conseils pour bien agir en cas de morsure. Et agir vite !

Les morsures de serpents et la rage : deux fléaux que l'OMS qualifie de « cause de mortalité négligée en zone tropicale ». En effet, des traitements existent, mais ils ne sont pas toujours à disposition des populations.

Les morsures de chien : se faire vacciner contre la rage dans les 24 heures

La rage est une maladie sournoise. Plus de 50 000 personnes en meurent chaque année dans le monde. Le virus se propage rapidement dans le système nerveux central de l'organisme et il inflamme l'encéphale et la moelle épinière. Soit le malade meurt en quelques jours d'un arrêt cardiorespiratoire, soit ses muscles se paralysent et il meurt d'hemorragie cérébrale ou de paralysie. Dans les deux cas, la mortalité est de 100% lorsque les premiers symptômes apparaissent. Il faut agir sitôt la morsure de chien. Au plus tard dans les 24 heures ! La première chose à faire, c'est de laver la plaie. Puis d'aller dans un centre de santé pour se faire vacciner, dans la mesure du possible. Enfin, prendre en charge le chien : la vaccination canine est la seule solution pour venir à bout de la rage. Pour en savoir plus, écoutez les conseils d'Hervé Bourhy, de l'Institut Pasteur à Paris, centre national de référence de la rage. Il travaille en collaboration avec l'OMS, les instituts pasteurs en Afrique et aussi l'Afro-REB, le bureau d'experts de la rage du continent africain.

Les morsures de serpents : injecter un sérum antivenimeux

Les morsures de serpents aussi sont fatales: plus de 100 000 personnes en meurent chaque année. Selon les types de serpents, le venin peut tuer. Par exemple, il peut paralyser la personne qui meurt en quelques heures par asphyxie. Une seule solution: injecter un antivenin, un sérum antivenimeux, juste après avoir été mordu. Sauf que les centres de santé n'y ont pas toujours accès, c'est le cas dans la région de Maradi, dans l'est du Niger. Reste le guérisseur traditionnel. Ecoutez le reportage de notre correspondant, Ali Abdou.

Pour écouter le magazine santé ci-dessous, un seul clic suffit !

Liens

Audios et vidéos sur le sujet