1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le Dalai Lama en Allemagne: La chine voit rouge

Malgré les critiques acerbes de Pékin la chancelière allemande Angela Merkel a reçu à Berlin le Dalaї Lama. Le ministère chinois des affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Allemagne et un symposium bilatéral sur la protection de la propriété intellectuelle prévu à Munich a été soudainement annulé. L’initiative fait cependant l’objet des louanges unanimes de la presse allemande aujourd’hui.

Angela Merkel et le Dalai Lama à la chancellerie

Angela Merkel et le Dalai Lama à la chancellerie

"Rencontre privée hautement politique" titre la Süddeutsche Zeitung un article qui retrace la visite du Dalaї Lama en Allemagne ponctuée d’une entrevue d’une heure avec la chancelière lors de laquelle, apprend-on, il a évidemment parlé du combat pacifique pour l’autonomie religieuse et culturelle du Tibet. Mais revendiquer son indépendance de la République chinoise, pour le prix Nobel de la paix il n’en est pas question. Cependant la seule présence de ce trouble-fête dans la centrale du pouvoir allemand a suffit pour que Pékin annule, officiellement pour raisons techniques, un symposium bilatéral sur le droit en matière de propriété intellectuelle.

La considération de l’Allemagne à l’égard du Dalaї Lama est notoire aussi en Chine, affirme la Frankfurter Rundschau. Et ceci indépendamment d’une visite à la chancellerie. Il était donc d’autant plus important qu’Angela Merkel ne renonce pas à cet acte symbolique. Peu importe quel effet cela engendre en Chine : côté allemand on doit conserver le double principe alliant clarté et coopération, prône le journal. C’est tout à l’honneur du gouvernement actuel qu’au contraire de Pékin et des chanceliers précédents, il n’en fasse pas un paradoxe, car l’opportunisme est toujours un signe de faiblesse.

Certes l’économie allemande s’est inquiétée de cette rencontre, constate la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Dans l’empire du soleil levant la politique constitue un sésame pour le commerce et la coopération. Mais l’économie a tout à gagner à ne pas dépendre de la conjoncture politique. Les relations d’affaire avec la Chine doivent plutôt s’appuyer sur de solides bases traduisant exclusivement les intérêts de chacun. C’est ce principe qui prévaut dans les échanges sur le marché.

"Lorsque le Dalaї Lama vient en visite, les dirigeants chinois voient rouge!", écrit le quotidien Die Welt. Le chef religieux est leur ennemi intime. Derrière les interventions et les protestations incessantes de Pékin qui accompagnent chaque accueil du Dalaї Lama par des politiciens étrangers, il n’y a pas d’arguments, affirme le journal. En usant de mots rudes pour feindre la colère, les fonctionnaires chinois espèrent faire du Dalaї Lama un "intouchable" auprès des autres et ainsi étouffer son influence.

  • Date 24.09.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fD
  • Date 24.09.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fD
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !