1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le défi du handicap en Afrique

Le 3 décembre est la journée internationale des personnes handicapées. En Afrique, les handicapés vivent souvent dans des conditions difficiles. Peu de projets de développement les prennent en considération.

Environ un milliard de personnes à travers le monde vivent avec un handicap

Environ un milliard de personnes à travers le monde vivent avec un handicap

Jemimah Kutata a eu de la chance. À cause de ses deux béquilles et de son appareil orthopédique à la jambe droite, elle n'aurait jamais pu parcourir le chemin jusqu'à l'école primaire. Mais ses parents l'ont inscrite dans un internat où elle a pu suivre sa scolarité normalement. 

"Aller à l'école en Afrique pour une personne handicapée, c'est un rêve. Les garçons ont priorité. Donc être une fille et handicapée est une double tragédie."

Jemimah Kutata, de l'Association pour les Handicapés physiques du Kenya

Jemimah Kutata, de l'Association pour les Handicapés physiques du Kenya

C'est à son entrée dans la vie professionnelle que Jemimah Kutata, aujourd'hui âgée de 41 ans, a compris ce que signifiait de vivre avec un handicap. Malgré les difficultés rencontrées, elle est consciente de s'en être bien sortie. En Afrique, seuls 10 % des enfants handicapés vont à l'école. Et 80% des adultes handicapés n'ont pas d'emploi. Pour la plupart, cela revient à une vie de pauvreté et de discrimination. 

"La situation est extrêmement complexe, explique Facundo Chavez Penillas, conseiller en matière de handicap au bureau du Haut Commissaire aux Droits de l'Homme. Il y a de nombreux défis en raison du contexte africain. Manque de ressources, manque d'infrastructure. Dans de nombreux cas il y a aussi des jeux de pouvoir politiques au détriment du développement du pays. Et bien sûr il y a des facteurs religieux."

L'inclusion, en théorie

La plupart des pays d'Afrique ont introduit des législations pour venir en aide aux personnes handicapées, mais elles ne sont pas appliquées, faute de moyen. Même les projets de développement omettent souvent de prendre en considération les besoins spécifiques liés aux handicaps, malgré l'Article 32 de la Convention internationale des Droits des personnes handicapées. Un article entré en vigueur il y a dix ans, mais qui a entraîné peu de progrès.

Peu de projets de développement tiennent compte des besoins des personnes handicapées

Peu de projets de développement tiennent compte des besoins des personnes handicapées

L'Allemagne fait figure de bon élève dans l'application de cet article. Selon Hans-Joachim Fuchtel, du ministère allemand de la Coopération, de plus en plus de projets - actuellement plus de 40 projets dans 20 pays - sont menés sur la base de l'inclusion. "Nos projets pour les réfugiés, ainsi que le programme travail contre nourriture autour de la Syrie a des structures pour les personnes handicapées, donc nous faisons des actions concrètes". Le ministère de la Coopération planche actuellement sur une stratégie pour inclure systématiquement les personnes handicapées dans ses projets de développement.

Habituée à lutter par elle-même pour une vie plus digne, Jemimah Kutata gère désormais un programme de microfinance pour 71 personnes handicapées, sous la houlette de l'Association des handicapés physiques du Kenya. 71 personnes dont la vie s'est améliorée grâce à cette activité.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !