1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le décès d'Albert Ebossé scandalise l'Afrique

Le monde du football africain est en deuil. L’attaquant de la JS Kabylie, le Camerounais Albert Ebossé, est décédé samedi suite à des blessures provoquées par un jet de projectile à la fin du match contre l’USM Alger.

Écouter l'audio 01:41

L'Algérie consternée (par T.Draoui, Alger)

C'est l'indignation en Afrique après la mort du joueur camerounais Albert Ebossé, atteint samedi soir par un projectile lancé des tribunes après la défaite à domicile de son équipe, la JS Kabylie.

Albert Ebossé avait rejoint la JS Kabylie en 2013. Il a réussi avec son club à atteindre la finale de la coupe d’Algérie 2014, avant de terminer vice-champion d’Algérie. Avec 17 réalisations, il remporté le titre de meilleur buteur du championnat 2013-2014.

Les Algériens demandent désormais des mesures fermes pour endiguer la violence dans les stades. Ils réclament également plus de sécurité et surtout, plus de sanctions.

Au Cameroun aussi, le pays d'origine d'Albert Ebossé, l'émotion est très vive après sa mort. Notre correspondant Henri Fotso s'est rendu au domicile des parents du footballeur. Ecoutez un extrait de la réaction de la mère du joueur en cliquant ici.

Certains pays misent sur la prévention

Le Sénégal, par exemple, a pris des mesures préventives. On se souvient des incidents survenus le 10 octobre 2012 au Stade Léopold Sedar Senghor de Dakar. Des violences avaient éclaté après la rencontre Sénégal-Côte d’Ivoire, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2013. Pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent, le pays a fait installer 42 caméras de surveillance dans ce stade.

Cette innovation a le mérite d'être prise en exemple, selon Sita Sangare, président de la Féderation burkinabè de football. Ecoutez-le en cliquant ici.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !