1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le corps de Tshisekedi attend toujours d’être rapatrié

Pour Félix Tshisekedi, c’est la "mauvaise foi" du gouvernement congolais qui explique le retard dans le rapatriement de la dépouille de son père, Étienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles le 1er février dernier.

Écouter l'audio 00:56

"Nous avons affaire à une dictature qui a peur de ce rapatriement" (Félix Tshisekedi, président du Rassop)

La dépouille du leader historique de l'opposition congolaise, Étienne Tshisekedi décédé à Bruxelles le 1er février, n’a toujours pas été rapatriée dans son pays. Pourtant en août dernier, un accord sur le rapatriement de son corps semblait avoir été trouvé entre le pouvoir, sa famille et son parti.

Mais son fils, Félix Tshisekedi, qui l’a remplacé à la tête de l’UDPS, attribue l’échec des négociations à la "mauvaise foi" du gouvernement congolais et en particulier au président Joseph Kabila.

 

Cliquez sur l’image pour écouter l’interview qu’il a accordée à la Deutsche Welle.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !