Le conflit des générations... | Vu d′Allemagne | DW | 23.06.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le conflit des générations...

Aujourd'hui, si la presse allemande continue de s'intéresser à la situation en Iran, les journaux allemands se penchent également sur l'âge de la retraite que certains sociaux-démocrates voudraient rabaisser.

default

Le Guide suprême a déçu de nombreux Iraniens. Veulent-ils un changement à la tête de l'État ?

Dans le contexte de la décision du Conseil des Gardiens de la Constitution iranienne de valider l'élection de Mahmoud Ahmadinejad, la Süddeutsche Zeitung ose une prédiction : à quoi ressemblerait une république islamique sans Khamenei et Ahmadinejad ? La direction religieuse de l'Etat islamique, concrétisée par son fondateur l'ayatollah Khomeini, a été certes poursuivie par son successeur Khamenei mais, pour de nombreux Iraniens, ce dernier a porté un sérieux coup à ce principe. Il faut donc un nouveau guide. Ce pourrait être Montazeri, même s'il est très âgé. L'ex-président Rafsandjani pourrait également essayer de remplacer la fonction suprême par une direction collégiale. Ceci permettrait à toutes les fractions de trouver leur place. La république islamique pourrait ainsi prendre un nouveau départ, ouvrir la porte à des réformes démocratiques tout en conservant son système.

Proteste gegen den Schah

A l'époque, ils protestaient contre le Schah qui a remarqué trop tard les véritables aspirations de son peuple. L'Histoire se répète-t-elle à Téhéran ?

Tout ceci ne serait pas arrivé si le pouvoir avait immédiatement accepté de vérifier le scrutin, relève la Tageszeitung. Maintenant, ce léger recul pourrait sonner la fin du règne du Guide Suprême. Rappelons-nous le Schah d'Iran qui avait déclaré avoir compris le message de la révolution une fois seulement que le soulèvement était généralisé. Quelques mois plus tard, son régime s'effondrait. Le quotidien de Berlin revient aussi en première page, avec une belle photo d'Angela Merkel souriante, sur la coalition actuellement au pouvoir et sur le débat ouvert sur l'âge de la retraite.

Rentner protestieren gegen eine mögliche Kürzung ihrer Rente

La pyramide des âges s'est inversée depuis longtemps et le problème des retraites devient de plus en plus important.

Ce qui fait dire à die Welt : fidèle au principe « après nous le déluge », le SPD s'attaque à la retraite à 67 ans parce que le chômage menace de remonter en raison de la crise. Pourtant, l'expérience a montré que le départ précoce des anciennes générations n'avait pas amélioré les chances d'emploi pour les jeunes. Au contraire : les charges sociales ainsi accrues ont renchéri le coût du travail et contraint les entreprises à supprimer toujours plus d'emplois.

Schülerinnen während der Arbeit in einem Altersheim

Le contrat générationnel d'un pays est indispensable pour la survie d'une nation.

Ce relèvement de l'âge du départ à la retraite était nécessaire, réplique la Frankfurter Rundschau, mais si certains au SPD veulent cette réforme, c'est parce que depuis le début, cette décision était inadaptée à la situation réelle qui règne sur le marché de l'emploi. Là, les entreprises chassent les anciens parce qu'ils coûtent cher et leurs jeunes collègues ne sont pas aussi friands que le voudrait le législateur de l'expérience et de la sagesse de leurs aînés. Ce relèvement de l'âge de la retraite, ce sont les chiffres objectifs de l'évolution démographique, de l'espérance de vie moyenne de la population, qui le justifient.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !