1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le compromis burkini

En Allemagne les élèves ont repris le chemin de l'école et donc aussi des cours de sport. Parmi les disciplines enseignées, certaines comme la natation peuvent poser problème aux jeunes filles de confession musulmane.

default

Le burkini permet aux jeunes filles musulmanes de couvrir tout leur corps en cours de natation

En 2011, une adolescente originaire du Maroc et scolarisée à Francfort avait porté plainte et demandé à être dispensée de piscine car elle se disait gênée de côtoyer des garçons torse nu. Hier, la justice allemande lui a définitivement donné tort, considérant que le fait de pouvoir porter un maillot de bain intégral était suffisant pour garantir sa liberté religieuse. Une décision largement commentée par les journaux ce jeudi.

"République Burkini", titre Die Welt - Burkini, contraction de burka et de bikini, c'est donc le mot qui désigne un maillot de bain intégral et qui fait aujourd'hui la Une des journaux, en mot ou en photo. Die Welt estime pour sa part que la décision du tribunal de Leipzig est un bon compromis. Espérons que les recours en justice pour les demandes de dispenses se feront désormais moins nombreux et que le burkini sera une solution acceptée par les parents musulmans. Les écoles qui le proposent font en tout cas preuve d'innovation, écrit le quotidien.

die tageszeitung est elle moins contente du jugement rendu. Les juges ont considéré trois droits fondamentaux - la liberté de religion, le droit à l'éducation des parents et la mission d'éducation - et, dans le doute, ils ont finalement choisi de faire valoir le dernier. Cela ne règle pas le problème, estime le journal. Il aurait été plus intelligent de proposer par exemple des cours de natation non mixtes. Une société variée doit rester flexible, conclut la taz.

Flexible oui mais pas à n'importe quel prix, estime le Kölner Stadt-Anzeiger. Accepter de faire des compromis ne signifie pas renoncer à tout principe. Ce qui est inscrit dans l'emploi du temps scolaire vaut pour tous les élèves - peu importe qu'ils soient chrétiens, musulmans ou autres. A chaque fois qu'un enseignant fait une exception, il déroge à ce principe et par-delà, c'est la crédibilité de l'école publique qui en prend un coup.

L'alibi des 5.000

Pour finir, un mot sur les 5.000 réfugiés syriens arrivés hier en Allemagne. La Süddeutsche Zeitung se montre particulièrement critique face à ce que Berlin veut faire apparaître comme un grand geste d'humanité. Si l'Allemagne était réellement à la hauteur de ses responsabilités en ce qui concerne la protection d'innocents, elle accueillerait bien plus de réfugiés. Elle donnerait l'exemple à ceux qui, parmi ses voisins européens, hésitent encore à ouvrir leur frontière. En guise de conclusion, le journal fait remarquer que le Liban - beaucoup plus petit en taille que l'Allemagne - a, lui, déjà accepté des centaines de milliers de réfugiés syriens.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !