1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Club de l’Auditeur

Le combat des cinéastes africains

Le cinéma africain peine à se faire une place dans les festivals. Deux réalisateurs racontent comment ils se battent pour que les films africains soient visibles.

Les films gabonais intéressent certains distributeurs, du Brésil par exemple

Les films gabonais intéressent certains distributeurs, du Brésil par exemple

Difficile d'exister même en Afrique, où les salles de cinéma sont encore rares. Les réalisateurs africains ne baissent pas pour autant les bras et se cherchent à obtenir des fonds à l'étranger et même à conquérir les marchés.

Imunga Ivanga, auteur et critique de cinéma du Gabon, a représenté cette année encore son pays au Festival du Film de Cannes, en France. Le Gabon était le seul pays d'Afrique francophone à avoir son propre stand au marché du film. Une question de volonté, selon le réalisateur.

Joel Karekezi, à la recherche de fonds au Festival du film de Cannes

Joel Karekezi, à la recherche de fonds au Festival du film de Cannes


Réaliser des films professionnels
sélectionnés dans des festivals de cinéma internationaux, c'est aussi l'ambition de Joel Karekezi, réalisateur rwandais. Il travaille à un film sur l'expérience de deux jeunes embarqués dans la guerre entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo, "la miséricorde de la jungle". C'est son deuxième long métrage.

Et puis comme toujours des commentaires d'auditeurs à l'actualité en Afrique et dans le monde.

Écouter l'audio 27:20

Le combat des cinéastes africains

Audios et vidéos sur le sujet