1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

« Le cinéma, une nécessité pour l'Afrique »

La 63ème édition de la Berlinale, le Festival International du Film de Berlin, commence cette semaine, l'occasion de parler de la formation cinématographique en Afrique avec le réalisateur burkinabé Gaston Kaboré.

Gaston Kaboré and Juliette Binoche at the Changing Perspective panel. © Peter Himsel, Berlinale 2012

Berlinale 2012 Gaston Kaboré und Juliette Binoche

Lors de la Berlinale 2012, Gaston Kaboré a participé au Talent Campus, autrement dit aux 6 jours de rencontres entre de jeunes talents du monde entier et des experts qui animent des ateliers pratiques et théoriques. Lors de la 62ème édition du Festival, Gaston Kaboré faisait partie de ces experts aux côtés de l'actrice française Juliette Binoche ou encore du réalisateur japonais Junji Sakamoto.

Transmettre son savoir aux jeunes générations, c'est la mission que s'est donnée Gaston Kaboré depuis des années. Il a été le premier à réaliser un long-métrage au Burkina Faso : Wênd Kûuni en 1982, et depuis, il n'a jamais cessé de promouvoir le cinéma africain et d'encourager la formation. Lui qui a fait ses études à l'université de la Sorbonne à Paris et qui, après avoir reçu de nombreux prix, fait désormais partie des jurys des plus grands festivals, a créé une école de cinéma à Ouagadougou, l'Institut Imagine.

Écouter l'audio 12:30

Ecoutez le Forum des Cultures

Audios et vidéos sur le sujet