1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Le cinéma sénégalais consacré à Carthage

Le film « La Pirogue » du Sénégalais Moussa Touré a remporté le Tanit d'or, récompense suprême des Journées cinématographiques de Carthage, dont la 24ème édition a été clôturée samedi soir à Tunis.

Tunisia's Culture Minister Mehdi Mabrouk (R) presents the Gold Tanit award to Senegalese filmmaker Moussa Toure (C) for the film Pirogue, during the closing ceremony of the 24th edition of the Cinematographic Days of Carthage (JCC) film festival in Tunis November 24, 2012. REUTERS/Zoubeir Souissi (TUNISIA - Tags: ENTERTAINMENT SOCIETY)

Moussa Touré

Le jury présidé par le poète et dramaturge tunisien Ali Touati a récompensé le film « pour son histoire touchante et pour l'interprétation extraordinaire de chaque personnage ». « La Pirogue » relate l'histoire d'une vingtaine de passagers clandestins partis de Dakar pour atteindre les îles Canaries au terme d'une traversée souvent meurtrière. Le long métrage avait figuré dans la sélection officielle du festival de Cannes dans la catégorie « Un certain regard ». Mireille Dronne avait rencontré à cette occasion le réalisateur Moussa Traoré pour le Club de l'Auditeur.

Le Tanit d'argent a été décerné au film « Mort à vendre » du réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi, que nous avions rencontré en septembre pour un Forum des Cultures. Le film décrit la vie de trois voyous dans une ville portuaire au Maroc.

Le jury du festival

Le jury du festival

Le Tanit de bronze est revenu au long-métrage « Sortir du jour » de la réalisatrice égyptienne Hala Lotfi. Le film relate l'histoire de deux femmes qui prennent soin de leur homme malade.

Un autre réalisateur sénégalais a été récompensé aux Journées cinématographiques de Carthage : le Prix spécial du jury a été attribué au film « Aujourd'hui » d'Alain Gomis que nous avions également rencontré cette année.

Enfin, le prix d'interprétation masculine est revenu au Jordanien Ali Suleiman pour son rôle dans « Le dernier vendredi », alors que Ciomara Morais était sacrée meilleure actrice pour son rôle dans « Tout va bien ici » de l'Angolais Pocas Pascoal.

Les JCC, la plus ancienne manifestation de cinéma sur le continent créée il y a 44 ans, mettait en compétition cette semaine 42 oeuvres représentant 12 pays arabes et africains.

Le reste du palmarès

Catégorie des courts métrages:
       -Tanit d'Or : "Courte vie" d'Adil El Fadili (Maroc)
       -Tanit d'Argent : "Bousculades, 9 avril 1938" de deux réalisateurs Sawssen Saya et Tarak Khaladi (Tunisie).
       -Tanit Bronze  : "Lyzia" de Marie-Clementine Dusabenjamba (Rwanda).

Catégorie des documentaires:
       -Tanit d'Or :"Le président Dia" de Ousmane William Mbaye (Sénégal).
       -Tanit d'Argent : "La vierge,les Coptes et moi" de Namir Abdel Meseeh (Egypte).
       -Tanit de Bronze : "It's all in Lebanon" de Wissam Charaf (Liban).

Club de l'Auditeur

Forum des Cultures

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !