1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le chemin de fer dans l'impasse

A la une des journaux allemands aujourd’hui : la saga tarifaire dans les chemins de fer, la tension accrue entre le PKK et Istanbul, ainsi que le feuilleton des luttes intestines au sein du SPD et les tests ADN abusifs.

Gare de fret de la Deutsche Bahn. Il est interdit de faire la grève dans ce secteur en Allemagne. C'est donc le transport de passagers qui en pâtit.

Gare de fret de la Deutsche Bahn. Il est interdit de faire la grève dans ce secteur en Allemagne. C'est donc le transport de passagers qui en pâtit.

Ils font grève, ils ne font pas grève, ils font grève… L’ironie dans le titre de la Frankfurter Allgemeine reflète l’opinion publique dans son ensemble face à un conflit tarifaire interminable dans le secteur ferroviaire. Les conducteurs de train ont finalement décidé ne pas débrayer ce lundi : « Ils craignent la colère des usagers » s’exclame la Süddeutsche Zeitung pour expliquer ce retour en arrière. D’autant qu’immobiliser le trafic du réseau de proximité touche plus la clientèle que la direction de la Deutsche Bahn : Les abonnements annuels ou mensuels étant payés d’avance, le préjudice financier reste donc minime. Le syndicat pour autant ne renonce pas à ses exigences et le bras de fer devrait se poursuivre avec de nouvelles journées de grève à la clé.

Un paysage montagneux. Deux soldats, la main sur la gâchette sillonnent une route avec un char en arrière plan : La Photo en Une semble préoccupante et le titre de la Tageszeitung de Berlin l’est encore plus : « Au nord de l’Irak, la guerre menace ». Le journal, après les combats sanglants entre le PKK et l’armée turque, s’interroge sur la suite des événements : La Turquie intervient dans le nord de l’Irak ou une guerre civile éclate en Turquie ?

C’est le feuilleton du SPD qui occupe la Une du quotidien Die Welt. La polémique entre le chef du parti Kurt Beck et le vice-chancelier Franz Müntefering à propos d’un allègement des réformes sociales, irrite non seulement les sociaux démocrates mais aussi leurs partenaires de la grande coalition. Beck fait de plus en plus l’objet de critiques parmi ses ouailles, notamment le ministre de l’environnement Sigmar Gabriel qui craint qu’un rallongement des prestations au chômage de longue durée ne pénalise la croissance.

En revanche le SPD se montre plus homogène quant à l’obligation de test ADN pour les immigrants candidats au regroupement familial. « Sans test génétique pas d’entrée sur le territoire » titre la Frankfurter Rundschau illustrant ses recherches sur une pratique non inscrite dans la loi mais relativement courante dans les services de l’immigration du pays, notamment ceux de l’Etat-Région de Hessen d’où provient justement le journal indépendant.

  • Date 22.10.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2eu
  • Date 22.10.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2eu
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !