1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le chef de la diplomatie allemande à Kunduz

Frank W.Steinmeier et Hamid Karzai à Kaboul

Frank W.Steinmeier et Hamid Karzai à Kaboul

En Allemagne, l’attentat de samedi a relancé le débat sur le bien fondé de la mission de la Bundeswehr dans l’Hindukush .Pour certains, c’est le sens même d’un engagement militaire en Afghanistan que l’on doit remettre en question. Ainsi le Secrétaire général de l’association des soldats de la Bundeswehr, Bernhard Gertz:

'C’est toute la stratégie de la communauté internationale qui doit être révisée et nous devons combler les manques et les déficits dans différents domaines ...'

Le Secrétaire général des Verts allemands Reinhard Bütikofer :

Le débat est absolument nécessaire,et depuis longtemps déjà nous plaidons pour un changement fondamental de stratégie. Il faut mettre davantage l’accent sur la reconstruction civile, pour que dans les domaines de la police, de la justice, des infrastructures, des écoles, les résultats de cette reconstruction nationale en Afghanistan soient plus visibles. »

Revoir la stratégie en Afghanistan, c’est aussi ce que veulent la plupart des organisations humanitaires allemandes qui assurent un travail de reconstruction. Selon les travailleurs humanitaires, il est souhaitable de séparer plus clairement le travail de reconstruction civil et les missions militaires. Ainsi , Jürgen Lieser de l’organisation Caritas International est contrarié par exemple quand il voit des soldats de la Bundeswehr, lourdement armés apporter des bancs d’écoles et des pupitres dans un village afghan :

' Nous avons toujours critiqué qu’ en surcroît de leur mission militaire, des forces armées participent à des projets de reconstruction. C’est une chose que nous désapprouvons. Nous pensons que cela ne fait qu’effacer les frontières entre d’une part la mission des organisations humanitaires et celle des soldats'

Quoiqu'il en soit, à Kunduz, le chef de la diplomatie allemande Frank Walter Steinmeier a rendu hommage aux soldats, et aussi aux diplomates et coopérants allemands qui , a-t-il souligné "assurent un travail remarquable dans des conditions difficiles et dangereuses". Mais une chose est sûre : la question d’un éventuel retrait de la Bundeswehr ne se pose pas, "la population à Kunduz comme ailleurs en Afghanistan mise sur notre présence à leur côté et nous tiendrons parole "a assuré le ministre…

De Kunduz, Frank Walter Steinmeier s’est rendu dans la capitale Kaboul, pour s'entretenir de la coopération internationale, de la reconstruction et de la situation sécuritaire avec son homologue afghan Rangin Dadfar Spanta et le Président afghan Hamid Karsai. M. Steinmeier a aussi rencontré plusieurs hauts responsables de l’ISAF…

L'attentat de samedi sur un marché de Kunduz a été revendiqué par les talibans. Au total quelque 3.000 soldats allemands sont déployés dans le nord de l'Afghanistan, dans le cadre de l'ISAF, la Force internationale d'assistance à la sécurité de l'Otan. Le nord est considéré jusqu’ici comme une région en grande partie épargnée par les violences qui touchent surtout le sud et l'est du pays.

  • Date 22.05.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kZ
  • Date 22.05.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kZ