1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

REVUE DE LA PRESSE

Le CETA approuvé sous conditions

Les journaux allemands commentent le rôle de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe et reviennent sur l'attitude à adopter face à Vladimir Poutine.

Karlsruhe Bundesverfassungsgericht CETA Entscheidung (picture-alliances/dpa/U. Deck)

Les juges de la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe

"Masse critique", titre die tageszeitung, la taz pour qui la Cour constitutionnelle a pris un risque en se positionnant comme outil de médiation politique dans le débat sur le Ceta. Karlsruhe a ainsi offert à la discussion publique une plateforme démocratique supplémentaire. Et, selon le quotidien de Berlin, le fait que Sigmar Gabriel, le vice-chancelier, ait pris la parole devant le tribunal, montre à quel point la classe politique prend cette plateforme au sérieux. La taz salue donc ce développement - tout en y voyant un risque pour les débats à venir: celui que la Cour doive compenser de plus en plus souvent les manques du discours politique et de ses institutions.

Berlin Anti-Ceta-Protest (picture-alliance/dpa/K. Nietfeld)

Des manifestants anti-Ceta à Berlin

Pour la Süddeutsche Zeitung en revanche, le noyau de la démocratie se situe au niveau du Parlement. C'est lui qui doit prendre les décisions essentielles. On ne peut et on ne doit pas les délocaliser, avertit le journal de Munich. Tout simplement parce que, dans ce cas-là – décider si le Ceta est un danger pour la démocratie parlementaire - la Cour de Karlsruhe a employé la procédure rapide. Mais pour tous les autres problèmes que ce traité comporte, les juges auront recours à la procédure normale qui, elle, peut prendre des années. 

Autre thème dans la presse, la Russie et son offensive à l'international 

La Frankfurter Allgemeine Zeitung propose de rester serein face au Kremlin. Serein mais inflexible. Selon le journal, Boris Johnson, le ministre britannique des Affaires étrangères a montré ce qu'il ne fallait pas faire : son appel à manifester devant l'ambassade russe est une bêtise écrit la faz.

Russland Präsident Putin (picture-alliance/AP Photo/M. Klimentyev)

Comment faire face à la politique de Vladimir Poutine?

Personne dans le monde occidental ne sait comment s'opposer à une politique russe qui suit une logique de destruction sans être soi même happé par une spirale infernale. Et le Kremlin compte sur cette impuissance affirme la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Pourtant, il est important face à cette hystérie belliciste de ne pas répondre sur le même ton. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il faille mener une politique d'apaisement. Des réponses mûrement réfléchies peuvent être formulées de manière claire et implacable. Et pour la faz, une de ces réponses devrait être de nouvelles sanctions contre la Russie.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !